•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Île-d’Anticosti craint pour sa saison estivale

Trois cerfs dans l'herbe sur l'île d'Anticosti.

La saison estivale sur l’île d’Anticosti pourrait être durement touchée par les mesures adoptées par la SÉPAQ (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Le maire la municipalité de l’Île-d’Anticosti, John Pineault, craint que la saison estivale sur l’île soit durement touchée par les mesures préventives adoptées par la Sépaq.

La Sépaq a annoncé que seule la pêche à la journée sera autorisée à partir du 10 juin sur l’île d’Anticosti. La randonnée pédestre sera permise à compter du 20 juin. Or, toutes les autres activités et les séjours sur l’île d’Anticosti sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Les séjours de villégiature en chalet sont retardés au 20 juillet tandis que les séjours de villégiature en camping ne seront pas offerts à l’été 2020 sur le territoire de la Sépaq.

Le 26 mai, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a annoncé que le projet de parc national du Lac-Walker à Port-Cartier est suspendu en raison du contexte économique actuel.

Je pense que ça va être une saison difficile, craint le maire Pineault. En entrevue avec Bis Petitpas à l'émission Bonjour la Côte, il explique que les mesures adoptées par la SÉPAQ retardent la saison touristique qui sont le moteur économique de la région.

John Pineault en entrevue devant le fleuve.

John Pineault, maire de la municipalité de l'Île-d'Anticosti (archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

En parlant avec des citoyens, le maire a constaté que certaines personnes plus craintives sont soulagées de savoir que les touristes seront moins nombreux cet été. Par contre, la plupart vivent une grande déception, mentionne John Pineault. L’été, beaucoup d’artistes et de touristes viennent ici.

Les résidents ont besoin de cette communication, de cette rencontre avec l’autre.

John Pineault, maire de l'Île-d'Anticosti

Le maire de l’Île-d’Anticosti explique que le tourisme est nécessaire au bonheur des résidents. Les gens sont tristes de voir que ce sera difficile cette année plus pour cet aspect que pour l’aspect économique, souligne-t-il.

John Pineault avance que les propriétaires de gîtes seront en mesure de passer à travers cette saison bien différente des autres. Question de survie [économique], ce n’est pas un problème, dit-il. Le maire croit que les propriétaires auront accès à différents programmes financiers pour les aider à survivre à la crise.

On garde les campings [sauf ceux de la SÉPAQ], l’Auberge de la Pointe-Ouest et l’Info-Touristique ouverts. L’Île a le goût de recevoir des gens cet été, confirme le maire. Personne à Port-Menier ne va manquer d’emploi, affirme-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Tourisme