•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dizaines de pêcheurs illégaux dans une « frayère exceptionnelle » de la Chaudière

Les chutes de la rivière chaudière

Le parc des Chutes-de-la-Chaudière

Photo : Radio-Canada / juliette Lefebvre

Des agents de protection de la faune ont remis quelque 63 constats d'infraction en moins de 20 jours à des pêcheurs ayant mis leur ligne à l'eau dans une zone interdite de la rivière Chaudière à cette période de l'année.

La situation a poussé le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs à émettre un avertissement publiquement cette semaine. Dans le contexte de la COVID-19, nous observons une augmentation des pêcheurs illégaux, affirme le gouvernement d'entrée de jeu.

Plus précisément, pour la seule zone interdite entre les chutes de la Chaudière et les pylônes du vieux pont Garneau, le bureau de la protection de la faune a émis 63 constats d'infraction et saisis 53 poissons toujours en vie. Les constats ont été remis entre le 9 et le 27 mai.

Pêcher dans cette partie de la rivière Chaudière est illégal jusqu'au 14 juin inclusivement. L'endroit est considéré comme une frayère exceptionnelle pour de nombreuses espèces de poissons comme l’achigan, le doré et l'esturgeon jaune.

Les contrevenants sont passibles d'amendes de 150 $ à 500 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Faune et flore