•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jeu vidéo avec du sexe et de la violence suscite l'indignation

Un homme se tient devant une voiture en regardant une ville futuriste.

Cyberpunk 2077 du développeur polonais CD Projekt Red est un des jeux les plus attendus de l'année.

Photo : Courtoisie / CD Projekt

Nudité, langage grossier, relations sexuelles explicites, prostitution, suicide et violence : la liste des contenus inappropriés dans le jeu vidéo Cyberpunk2077 est longue, selon le Centre Cyber-Aide. L’organisme interpelle le gouvernement Legault et lui demande d’intervenir avant la sortie du produit prévue cet automne.

Cyberpunk 2077 sera en vente dès le 17 septembre 2020 au Québec sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Il s’agit d’un jeu vidéo de rôle dans lequel un tireur se promène pour poursuivre une quête. L’Entertainment Software Rating Board (ESRB) évalue qu’il s’adresse à un public de plus de 17 ans et qu’il contient de la violence extrême, de la nudité et de la sexualité.

Son contenu est tout à fait inapproprié, peu importe l’âge, dénonce la directrice générale du Centre Cyber-Aide, Cathy Tétreault.

Mise au point en date du 7 juillet 2020

Dans sa version originale du 29 mai 2020, cet article révélait que le Centre Cyber-Aide voulait demander au gouvernement du Québec d'interdire le jeu Cyberpunk 2077.

En entrevue à Radio-Canada, la directrice générale de l’organisme, Cathy Tétreault, avait fait allusion au contenu d’une lettre ouverte que son organisme s’apprêtait à publier pour interpeller le premier ministre François Legault. Or, cette lettre invitait plutôt le gouvernement à intervenir et non à interdire le jeu, à proprement parler.

Radio-Canada maintient que les propos initialement rapportés reflétaient ce qui avait été dit en entrevue, et que sa journaliste les a utilisés dans le respect de ses Normes et pratiques journalistiques.

Ce n’est pas le premier ni le dernier jeu qui contiendra de la sexualité et de la violence extrême, mais je pense que nous devons réagir. Nous n’avons pas le droit, pour nos enfants, de rester les bras croisés, ajoute-t-elle dans une lettre ouverte qui s’adresse au premier ministre François Legault.

Selon les premières images et informations transmises sur Cyberpunk 2077, elle croit que ce jeu diffuse des images nuisibles à l'éducation sexuelle des jeunes et au droit des femmes.

Plusieurs personnes se promènent dans une ville fictive du jeu vidéo Cyberpunk2077.

Une capture d'écran du jeu vidéo Cyberpunk 2077.

Photo : YouTube

Éduquer la population

Cathy Tétreault ne croit pas que de restreindre le jeu aux moins de 17 ans est suffisant. Selon elle, son organisme et bien d'autres tentent justement de lutter contre ce type de messages inappropriés.

La directrice générale rappelle que ce genre de jeu nuit aux efforts de sensibilisation. Le contenu va à l’encontre de ce qui est acceptable, de ce qu’on doit faire en tout temps, souligne-t-elle.

On est en droit de se demander quelle sorte de messages souhaitons-nous véhiculer à nos jeunes.

Cathy Tétreault, directrice générale du Centre Cyber-Aide

Elle croit que le gouvernement québécois a le pouvoir de légiférer. À un moment donné le contenu doit aussi aller avec les actions, on essaie d’éduquer la planète au complet sur les agressions, ajoute-t-elle.

Je veux demander au gouvernement de légiférer ce qui rentre au Québec. Est-ce qu’on peut émettre des recommandations? Est-ce qu’on doit exiger une façon pour démontrer qu’on a 18 ans? Est-ce qu’on peut dire on ne veut pas de ce jeu-là?, a-t-elle dit dans une entrevue accordée à Radio-Canada.

Mme Tétreault rappelle que l’exposition ainsi que la surexposition à des exemples et modèles hypersexualisés ou violents tendent à désensibiliser nos jeunes, à banaliser la sexualité et la violence.

La compagnie polonaise CD Projekt, qui développe et produit le jeu vidéo, n'a pas donné suite pour l'instant à notre demande d'entrevue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !