•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-Luc Mongrain de retour à la radio, au plus près des gens

Jean-Luc Mongrain au micro de Stéphan Bureau

Jean-Luc Mongrain dans les studios de Radio-Canada en 2018

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Fanny Bourel

À partir du 22 juin, Jean-Luc Mongrain sera à la barre de l’émission Mongrain, de 12 h à 15 h, sur les ondes du 98,5 FM. Un retour à la radio qui fait suite au succès de sa page lancée sur Facebook alors que le Québec se confinait pour freiner la propagation du coronavirus.

Environ deux mois après son arrivée sur Facebook, Jean-Luc Mongrain est suivi par 90 000 personnes sur la page qu’il a créée, poussé par son fils. Il m’a dit : "Tu devrais profiter de la pandémie pour revenir dans le débat public, car les gens ont besoin d’une information vérifiée", explique Jean-Luc Mongrain, qui a animé des émissions de nouvelles sur les chaînes TQS et LCN.

Toujours aussi populaire

Jean-Luc Mongrain ayant été absent des ondes ces dernières années, il a été surpris de la rapidité avec laquelle les gens l’ont rejoint sur Facebook et de voir son auditoire être composé de personnes de tous âges.

Je ne soupçonnais pas cela, admet-il. Et je remercie les gens du bon accueil qu’ils m’ont fait [hier] matin sur Facebook [quand j’ai annoncé mon retour à la radio]. Sa publication Facebook a recueilli plus de 6600 réactions positives.

Selon lui, cette popularité intacte repose sur sa capacité à vulgariser, sa sensibilité, le respect qu’il montre envers son auditoire et son franc-parler.

Je dis ce que je pense, mais sans penser avoir raison.

Jean-Luc Mongrain, communicateur

Revenir à l'essentiel

Sur le 98,5 FM, Jean-Luc Mongrain occupera la case horaire laissée vacante pendant l’été par Bernard Drainville dans un contexte marqué par la crise de la COVID-19.

On se rend compte aujourd’hui qu’on est vulnérables et on ne le savait pas, dit-il au sujet de cette pandémie.

Avec son émission quotidienne, il souhaite sortir du trauma qu’est la pandémie et créer un lien avec les gens.

Je veux toucher à d’autres facettes de l’être humain et répondre aux préoccupations des gens qui sont peut-être très terre à terre. J’irai voir comment les gens ont vécu cette pandémie, ce que cela a changé chez eux, si demain sera différent, si on va retomber dans les mêmes habitudes et dans la surconsommation effrénée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Médias

Arts