•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : toujours aucun nouveau cas en Abitibi-Témiscamingue

Des affiches sur le lavage de main.

Des entreprises fabriquent des balises de distanciation sociale pour les magasins.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Selon les données émises aujourd’hui, l’Abitibi-Témiscamingue compte toujours 165 cas confirmés de COVID-19.

Dans la province, 49 702 sont atteintes de la COVID-19 et le total de décès a maintenant 4 302. En Abitibi-Témiscamingue, 3 personnes sont décédées de la COVID-19.

Lors du point de presse du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue, la présidente-directrice générale du CISSS-AT, Caroline Roy a confirmé que le nombre de cas n'avait pas augmenté.

Cette stabilité n’est pas due à la chance, mais vraiment par le fait qu’on applique les mesures de façon plus régulière et de plus en plus on peut le constater, dit-elle. C'est réellement important de poursuivre al rigueur avec laquelle on applique les différentes mesures.

La directrice par intérim de la Santé publique, Dre Omobola Sobanjo, a annoncé qu'on compte maintenant un nouveau cas rétabli, portant le total à 151. Tout comme la présidente-directrice générale, elle rappelle qu'il demeure important de maintenir les mesures sanitaires.

Caroline Roy invite par ailleurs la population à porter le masque ou couvre-visage dans les lieux publics et dans les établissements de santé.

Dans la région, on sent aussi un besoin en préposés aux bénéficiaires. La Santé publique indique que le besoin immédiat est de 25, et qu'une cinquantaine de plus seraient requis, particulièrement dans les CHSLD.

Étude de prévalence

Le CISSS-AT effectue une étude afin de savoir combien de personnes parmi le personnel de santé en CHSLD ont la COVID-19. Quel pourcentage, surtout ceux qui sont asymptomatiques et qui travaillent pour avoir une idée des personnes asymptomatiques dans un milieu de vie plus vulnérable, indique Dre Sobanjo.

Jusqu'à maintenant, plus de 900 tests ont été effectués, mais nous n’avons pas eu de nouveau cas confirmés, rapporte Dre Sobanjo, ce qui porte le taux de positivité à 0.

Des mesures... pour faire respecter les mesures

Si la Santé publique constate un non-respect des mesures de distanciation physique et d'hygiène, elle peut communiquer avec les personnes ou le commerce impliqué. On a fait ça à plusieurs reprises et généralement on voit instantanément des changements, remarque Dre Sobanjo.

Les policiers de la Sûreté du Québec ont d'ailleurs le mandat de faire appliquer les recommandations de la Santé publique. On peut aussi faire appel à la CNESST pour agir [dans les milieux de travail], ajoute Dre Sobanjo.

Selon la mise à jour du 28 mai, 173 personnes sont incarcérées à la prison d’Amos et 7 d'entre elles ont passé un test de dépistage depuis le début de la crise sanitaire. Les résultats sont négatifs. Il n’y a pas de cas actif au sein des employés des Services correctionnels.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Coronavirus