•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Irving se porte acquéreur de la raffinerie de Come By Chance à Terre-Neuve

Les bâtiments de la raffinerie. De la vapeur sort des cheminées.

La raffinerie North Atlantic à Come By Chance deviendra bientôt une propriété de la famille Irving si la transaction est approuvée par les autorités.

Photo : CBC/Bruce Tilley

Radio-Canada

La pétrolière Irving annonce la conclusion d’une entente pour l’achat de la raffinerie de pétrole de Come By Chance, à Terre-Neuve-et-Labrador, qui est présentement en veilleuse.

Dans un communiqué publié tard jeudi matin, la pétrolière néo-brunswickoise confirme qu’elle va acheter l’entreprise North Atlantic Refining de la firme américaine d’investissement Silverpeak.

L’entente, qui doit encore être approuvée par les autorités compétentes, comprend la raffinerie, le réseau de détaillants de North Atlantic et d’autres actifs. La raffinerie peut traiter jusqu’à 135 000 barils de pétrole par jour.

La pétrolière Irving, qui exploite au Nouveau-Brunswick la plus grande raffinerie de pétrole du Canada, souligne dans son communiqué qu’elle sert Terre-Neuve-et-Labrador depuis 1950 et qu’elle a hâte de continuer à le faire.

North Atlantic a mis la raffinerie en veilleuse, en mars, à cause de la pandémie et de la chute du prix du pétrole. Des centaines de travailleurs ont alors été mis à pied.

Pour le moment, Irving a l’intention de limiter les activités de la raffinerie de Come by Chance à l’entretien et à la maintenance, selon une source de CBC.

La ministre des Ressources naturelles de Terre-Neuve-et-Labrador, Siobhan Coady, compte rencontrer des représentants de la pétrolière jeudi soir, pour en apprendre davantage sur leurs projets.

Elle dit avoir hâte de connaître les plans, notamment en ce qui concerne les quelque 400 emplois de la raffinerie.

La ministre félicite Silverpeak d'avoir considérablement investi dans la raffinerie.

North Atlantic est le principal fournisseur de mazout et de carburants servant aux transports dans la province. La ministre Coady veut avoir l’assurance que cet approvisionnement sera maintenu.

Siobhan Coady ne connaît pas les détails de la transaction, car il s’agit de deux entreprises privées, explique-t-elle. La ministre s’attend à ce que le processus d’approbation de l’entente, qui comprend une vérification menée par le Bureau de la concurrence du Canada, prenne quelques mois.

Avec les renseignements de Terry Roberts, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !