•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré les foules de nageurs, toujours pas de sauveteurs sur les plages de Vancouver

Des gens se reposent sur l'herbe à proximité d'une plage.

La plage de Kitsilano reste achalandée malgré la pandémie de COVID-19.

Photo : Offerte par Elvira Lount

Radio-Canada

Depuis la fête de la Reine, les plages de Vancouver sont bondées de nageurs, mais les sauveteurs ne sont toujours pas de retour au travail.

Durant une année normale, les plages seraient surveillées dès la longue fin de semaine de mai.

En raison de la pandémie de COVID-19, les sauveteurs de Vancouver n’ont pas commencé à travailler et ce sont plutôt la police de Vancouver et la Garde côtière du Canada qui sont appelées à intervenir lors d'incidents sur les plages.

Dimanche dernier, Andrea McCallum nageait avec des amis à la plage de Jericho quand cinq véhicules policiers ont dévalé la pente vers l’eau, suivis d’un hélicoptère.

Un des véhicules s’est rendu sur le sable et deux policiers sont sortis en courant vers la rive en cherchant quelque chose, raconte l’ancienne présidente de l’Association de natation en eaux libres de Vancouver. Et puis un des véhicules s’est précipité sur le chemin vers la plage Locarno.

Selon Mme McCallum, un des policiers lui a expliqué qu’une mère avait téléphoné au 911 parce que son enfant, qui jouait au bord de l’eau, avait disparu.

L’enfant a été retrouvé sain et sauf. Mme McCallum dit qu’un des véhicules de la police est resté coincé dans le sable et a dû être libéré par une remorque.

À son avis, l’incident et les dépenses qu'il a entraînées auraient pu être évités si des sauveteurs avaient été présents.

J’ai écrit aux conseillers municipaux et aux commissaires des parcs pour leur demander si les sauveteurs seront absents tout l’été, dit-elle. Selon moi, la situation devient de plus en plus dangereuse et les sauveteurs sur la plage résoudraient ce problème.

Situation dangereuse, dit le syndicat

La Ville de Vancouver dit qu’elle étudie présentement un rapport de la Société de sauvetage du Canada qui formule des recommandations pour la sécurité lors de sauvetages pendant la pandémie.

Toutes les plages de la ville sont libres d’accès et la municipalité a rouvert les stationnements. Les piscines extérieures, comme celle de Kitsilano, restent pour l’instant fermées en raison de la pandémie. Elles seraient normalement surveillées, elles aussi, par les sauveteurs de la Ville.

Une piscine extérieure vide.

La piscine extérieure de Kitsilano n'a toujours pas été remplie d'eau et la Ville de Vancouver dit qu'elle restera fermée dans un avenir proche en raison de la pandémie de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Alex Lamic

Lundi, la Garde côtière du Canada a répondu à un appel au 911 signalant un nageur disparu à English Bay.

Un aéroglisseur et deux zodiacs ont été déployés pour fouiller les eaux, mais la situation s’est révélée être une fausse alarme. Le nageur en question, lui-même un sauveteur de Vancouver, nageait en toute sécurité.

Une recherche a été effectuée, mais alors que la police était sur la plage, le nageur est sorti leur expliquer qu’il faisait des plongées en profondeur, a déclaré la gendarme Tania Visintin, de la Police de Vancouver. Il y a eu une mauvaise communication entre toutes les agences.

Le syndicat qui représente les sauveteurs de Vancouver dit que la Ville devrait agir plus vite pour réinstaurer le service des sauveteurs sur les plages.

Les plages sont bondées aujourd’hui et ça va continuer quand la température monte, dit Andrew Ledger, le président de la section locale 1004 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Nous savons que la population de Vancouver dépend des sauveteurs sur leurs plages et que ce n’est pas sécuritaire sans eux.

Avec des informations de Karin Larsen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Prévention et sécurité