•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les palais de justice du Québec rouvriront graduellement dès lundi

Sonia LeBel parle en point de presse, François Legault se trouve en arrière-plan.

La ministre de la Justice Sonia LeBel accompagnait François Legault lors de son point de presse quotidien le 28 mai 2020.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

La ministre de la Justice, Sonia LeBel, a annoncé jeudi la reprise progressive des « activités judiciaires » au Québec dès le début de la semaine prochaine, y compris la réouverture des tribunaux et des palais de justice, tout en conservant des mesures de distanciation physique.

Présente aux côtés de François Legault et du directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, lors du point de presse quotidien, Mme LeBel a spécifié que la crise de la COVID-19 avait tout de même apporté un peu de positif en accélérant grandement le virage numérique dans le système de justice.

Le Québec compte présentement 126 salles de cour virtuelles, a-t-elle spécifié. L'une de ces salles a notamment été utilisée lors d'un procès récemment tenu à Trois-Rivières, a mentionné la ministre.

Avec la réouverture graduelle des palais de justice et des tribunaux, ainsi que l'utilisation de salles de cour virtuelles, la justice québécoise pourra rattraper le retard accumulé. En effet, plusieurs dossiers découlant de la pandémie se sont ajoutés à ceux qui étaient déjà en attente avant la crise sanitaire, dont le traitement a été suspendu en raison de la « mise en pause » de la société québécoise, a poursuivi Mme LeBel.

Les « activités judiciaires » reprendront dans les lieux physiques, certes, mais celles-ci seront encadrées par les normes en matière de distanciation physique afin de protéger le personnel. Ainsi, le nombre de personnes présentes au même moment dans une salle d'audience sera limité. De plus, des parois de plexiglas ont été installées, a fait savoir la ministre.

Si Mme LeBel a reconnu que les salles virtuelles n'étaient pas adaptées à toutes les situations, notamment « les grands procès ». D'autres causes de moindre envergure pourraient cependant être traitées à distance, par exemple les petites créances, les procès au civil, etc..

Ce n'est pas idéal, a-t-elle admis, tout en évoquant des mesures intermédiaires entre la présence entièrement virtuelle et le procès rassemblant toutes les parties dans une même salle, ce qu'elle a qualifié d'« hybridation » du système de justice. L'avantage, c'est l'accessibilité [de la justice], a soutenu Mme LeBel.

Augmentations salariales à venir

Quant à François Legault, il a voulu lancer un message aux propriétaires de résidences privées pour aînés qui craignent que son annonce d'hier concernant le recrutement de 10 000 nouveaux préposés ne crée un exode vers les ressources publiques.

Les salaires des préposés aux bénéficiaires devront augmenter dans les résidences privées aussi, et le gouvernement est prêt à donner un coup de main, a-t-il fait savoir.

La veille, M. Legault avait en effet annoncé qu'il souhaitait former 10 000 nouveaux préposés aux bénéficiaires d'ici la mi-septembre pour remplacer les militaires envoyés en renfort dans 25 CHSLD, ainsi que les milliers de personnes ayant manifesté leur intérêt à prêter temporairement main-forte. Cette formation sera notamment payée.

Une situation encore difficile dans les résidences

La COVID-19 a fait 74 autres victimes au Québec, a signalé le gouvernement Legault peu avant son point de presse, ce qui porte le bilan de la pandémie à 4302 morts en un peu plus de deux mois.

Selon ces plus récentes données, le nombre de cas confirmés dans la province grimpe à 49 702, en hausse de 543.

Le nombre d'hospitalisations a cependant diminué de 47 pour un total de 1331, dont 178 qui se trouvent aux soins intensifs, une baisse de 6 par rapport à mercredi.

La situation va bien à l’extérieur des résidences pour personnes âgées. […] Malheureusement, c’est encore difficile dans les résidences.

François Legault, premier ministre du Québec

Le chef du gouvernement a offert un éclairage plus précis sur ce qu'il décrit comme étant les « deux mondes » de la situation pandémique au Québec.

Ainsi, a-t-il indiqué, 340 résidences pour aînés comptent au moins un cas de contamination, pour un total de 2725 personnes âgées vivant en résidence qui ont contracté la COVID-19.

Par ailleurs, plus du quart des CHSLD, soit 131 établissements sur les 412 que compte le Québec, ont fait état de résidents infectés, pour un total de 1741 malades dans ces centres de soins de longue durée.

Pis encore, 41 CHSLD sont considérés comme « critiques », a affirmé le premier ministre; on y recense des infections chez plus de 15 % des résidents.

Avec le nombre de personnes infectées [dans les résidences et CHSLD], d'autres décès sont prévisibles, a reconnu M. Legault.

Nous ferons tout pour éviter cela et pour sauver le plus grand nombre de vies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique