•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peut-on se rendre dans un chalet loué? Doit-on reporter ses vacances?

Texte sur image : Réponses à vos questions.

Les questions liées à la COVID-19 et au déconfinement en Ontario sont nombreuses.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

L’Ontario entame la deuxième étape du déconfinement dans la plupart des régions de la province. Nous avons reçu beaucoup de questions sur les secteurs qui peuvent rouvrir et les régions touchées. Voici quelques réponses.


QUESTION : Nous avons loué un chalet à Sandbanks pour le mois de juillet. Nous sommes de Montréal. Est-ce qu’il y a des mesures contraignantes? Devons-nous reporter nos vacances? - Dominick Lessard

RÉPONSE : Les déplacements entre provinces ne sont pas interdits, mais toute personne qui se rend en Ontario doit respecter les règles en vigueur, comme la distanciation physique avec les gens à l'extérieur de leur bulle sociale. Dans ce contexte, les rassemblements sont limités à 10 personnes maximum à l'extérieur. Si les gens sont dans la même bulle sociale, les rassemblements à l'intérieur sont permis.

Par ailleurs, les locations à court terme sont autorisées depuis le 5 juin en Ontario.

À gauche des milliers de vacanciers sur une plage bondée et à droite d'autres vacanciers s'amusent dans l'eau.

Le parc provincial Sandbanks est très populaire auprès des Québécois.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Les visiteurs peuvent s’informer directement auprès du bureau de santé publique municipale de la région qu’ils comptent visiter pour voir s’il y a des règles particulières qui s’appliquent.

Par exemple, la santé publique de Peterborough demande aux résidents saisonniers de s’isoler pendant 14 jours à leur arrivée.

Lors de votre retour dans votre province d’origine, les autorités recommandent de vous isoler pendant 14 jours.


QUESTION : Où peut-on trouver la liste des régions qui vont pouvoir passer à la deuxième étape du déconfinement? - Chlelia Offouga

RÉPONSE : La deuxième étape du déconfinement de l’Ontario est officiellement lancée depuis le vendredi 12 juin, mais 10 régions du sud de la province ne sont pas encore autorisées à passer à cette étape. La liste complète est disponible sur le site web du gouvernement de l’Ontario (Nouvelle fenêtre).

Un jeune homme et une jeune femme portant un masque marchent dans la rue.

Les restaurants et les bars peuvent accueillir des clients à l'extérieur dans la plupart des régions de l'Ontario, mais pas encore dans le Grand Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Les 10 régions incluent le Grand Toronto, Hamilton, le Niagara et Windsor-Essex notamment. Elles sont aux prises avec certaines éclosions et/ou n’ont pas rapporté de baisse satisfaisante du nombre de cas de COVID-19 pour passer à cette étape, selon les experts de la province.


QUESTION : Quand est-ce que les coiffeurs vont rouvrir? - Ginette Ouellet Aldridge

RÉPONSE  : Les salons de coiffure et les centres de soins corporels, à l’exception de soins du visage, peuvent reprendre leurs activités le 12 juin. La date d’ouverture peut toutefois varier d’un emplacement à l’autre, la décision revient aux propriétaires.

Chris Hammell assis sur un banc devant son salon de coiffure.

Le propriétaire d'un salon de coiffure à Toronto, Chris Hammell.

Photo : Chris Hammell

Dans les 10 régions qui sont présentement exclues de la deuxième étape du déconfinement, il faudra attendre un peu plus longtemps.


QUESTION : Est-ce que les centres commerciaux peuvent ouvrir? - Chantal Tremblay

RÉPONSE : Les centres commerciaux sont inclus dans la liste de secteurs touchés par la deuxième étape du déconfinement.

Ils peuvent rouvrir à compter du 12 juin dans la plupart des régions de l’Ontario, à l’exception de celles qui sont exclues de cette étape pour le moment.

Si le Centre Eaton de Toronto tire encore son épingle du jeu, de nombreux autres centres commerciaux au Canada et aux États-Unis sont de moins en moins fréquentés.

Le Centre Eaton de Toronto

Photo : iStock


QUESTION :Est-ce que les auto-écoles ouvriront bientôt? - Chris Locko

RÉPONSE : Les écoles de conduite attendent les directives du gouvernement avant de reprendre les cours sur la route. Entre temps, de la formation se donne en ligne.

Aucune date n’a été annoncée par le ministère des Transports pour la reprise des tests de conduite.


Un enfant dans une pataugeoire.

Un enfant joue dans une pataugeoire du parc du Jubilé du diamant à Ottawa (archives).

Photo : Radio-Canada / Kate Porter/CBC

QUESTION :Les jeux d'eau ouvrent, mais pas les structures de jeux d'enfants? - Luc Foucault

RÉPONSE : Les piscines et les pataugeoires figurent dans la liste des services municipaux qui peuvent reprendre dans la plupart des régions, dans le cadre de la deuxième étape du déconfinement.

Les terrains de jeux, les structures de jeux et le matériel de conditionnement physique extérieur doivent demeurer fermés, tout comme les salles intérieures de sport et d’entraînement.


QUESTION : Est-ce que je peux visiter mes parents en Ontario si je suis du Québec? - Daniel Lang

RÉPONSE : La frontière entre les deux provinces n’est pas fermée.

Des contrôles routiers ont d’ailleurs été levés le 11 mai, dans la région d’Ottawa-Gatineau et au Témiscamingue.

Un policier contrôle la circulation.

La Sûreté du Québec contrôlait jusqu'à tout récemment les déplacements sur la route 65 entre Nord-Dame-du-Nord et la frontière ontarienne.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Bien que les déplacements ne soient pas interdits, ils ne sont pas non plus recommandés.

Santé publique Ontario continue d’encourager les résidents à n’effectuer que des déplacements essentiels.

Si des visiteurs d’autres provinces se rendent en Ontario, ils doivent respecter les règles en vigueur.


QUESTION : C'est la fête de mon fils et il habite dans la même ville. Est-ce que je peux m'y rendre et rester à l'intérieur pour le gâteau? - Martine Jean

RÉPONSE : Les rassemblements en Ontario sont limités à 10 personnes maximum depuis le vendredi 12 juin, et ce partout dans la province sans exception. Les gens qui ne sont pas du même foyer ou dans un même cercle social doivent toutefois se tenir à deux mètres de distance.

Les Ontariens peuvent désormais choisir d'élargir leur bulle sociale à certaines personnes sans avoir à respecter le principe de distanciation physique, et ce, même à l'intérieur même s'ils ne vivent pas sous le même toit. Certaines conditions s'appliquent néanmoins, notamment obtenir le consentement d’un individu ou d’une famille avant de les inclure dans votre cercle.

Des gens assis dans un parc.

Des Torontois profitent du beau temps avec de petits rassemblements.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

À Toronto, où le nombre de cas de coronavirus est le plus élevé dans la province et où la propagation communautaire continue, la santé publique municipale demande aux gens d'éviter tout rassemblement avec des gens qui ne sont pas dans la même bulle sociale.

Pour les funérailles et les mariages, la limite est de 10 personnes pour une réception, mais a été augmentée à 50 personnes pour une cérémonie à l'extérieur, et pour une cérémonie à l'intérieur, à 30 % de la capacité du lieu de l'événement. Les invités doivent maintenir la distanciation physique avec ceux qui ne font pas partie de leur bulle sociale.


Avez-vous des questions en lien avec la COVID-19 en Ontario et le déconfinement? Posez-les dans les commentaires! Nous tenterons d'y répondre!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Santé publique