•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des cas et des tests de dépistage en Ontario

Une bonne nouvelle : aucune nouvelle éclosion en 24 heures dans les foyers pour aînés.

Un tube à essai avec un bouchon bleu et une étiquette sur laquelle est inscrit « COVID-19 ».

Un tube à essai utilisé pour dépister la COVID-19.

Photo : Reuters / Denis Balibouse

Radio-Canada

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré jeudi que le gouvernement va attendre une autre semaine et examiner les données sur le nombre d'infections avant d'envisager la possibilité de passer à la prochaine étape du déconfinement.

Santé publique Ontario a confirmé, jeudi, 383 nouveaux cas de coronavirus, portant le total à 26 866 cas dans la province.

Il s'agit d'une augmentation de 1,4 % depuis mercredi.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, en conférence de presse.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

La ministre Elliott considère que cette hausse est en partie attribuable à la réouverture de certains secteurs de l'économie la semaine dernière.

Au cours des deux derniers jours, le nombre de nouvelles infections était inférieur à 300.

Mme Elliott reconnaît aussi que les cas dans les centres de soins de longue durée sont aussi pour quelque chose dans cette hausse. Elle précise qu'elle et le médecin hygiéniste en chef ne sont pas outre mesure inquiets.

Nous devons regarder les chiffres pendant quelques jours de plus, explique-t-elle, pour voir s'ils augmentent.

Si nous retournons dans les 400-500, nous saurons qu'il faudra ralentir, attendre un peu avant de passer à la deuxième étape.

Christine Elliott, ministre de la Santé de l'Ontario
Infographie montrant le nombre de nouveaux cas, de guérisons et de morts, notamment.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre de nouveaux cas, de guérisons et de morts, en date du 28 mai.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Il faut également préciser que le nombre de tests de dépistage effectués est lui aussi en hausse.

Ainsi, plus de 17 600 tests ont été faits au cours des dernières 24 heures, selon la santé publique, ce qui surpasse la cible provinciale de 16 000 tests par jour.

Lors de sa conférence de presse quotidienne, le premier ministre Doug Ford n'a pas manqué d'exprimer sa satisfaction à cet égard.

M. Ford s'était montré maintes fois impatient, parce que le nombre de tests de dépistage dans la province était fréquemment en deçà des cibles.

Une bonne nouvelle : aucune nouvelle éclosion n'a été recensée de mercredi à jeudi dans les centres de soins de longue durée.

Par ailleurs, près de 77 % des Ontariens infectés sont considérés comme guéris.

Infographie montrant le nombre de patients aux soins intensifs et sous respirateur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre d'Ontariens infectés qui sont hospitalisés, en date du 28 mai.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Quant aux décès liés à la COVID-19, leur nombre a augmenté à au moins 2189 (+34), selon la santé publique. Des données plus récentes compilées par CBC font état de 2275 morts.

Reprise de certains services médicaux

Plus tôt cette semaine, l'Ontario a prolongé ses mesures d'urgence, y compris l'interdiction de tout rassemblement de plus de cinq personnes, au moins jusqu'au 9 juin.

En revanche, la province a donné le feu vert, mercredi, à la réouverture des bureaux de dentistes, d'optométristes, de psychologues et de massothérapeutes, notamment.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus