•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès du dernier maire de Beauport, Jacques Langlois

Jacques Langlois lors d'une conférence de presse sur la promenade Champlain (archives).

Jacques Langlois lors d'une conférence de presse sur la promenade Champlain (archives).

Photo : Radio-Canada

L’un des maires les plus célèbres de l’histoire de Beauport est décédé mercredi après-midi.

Jacques Langlois a été premier magistrat de Beauport de 1984 à 2001, l’année qui précédait la fusion de l’ancienne municipalité avec Québec.

Notaire de formation, M. Langlois a de plus été conseiller municipal et président de de l’arrondissement de Beauport de 2002 à 2005 ainsi que chef de l’opposition officielle à la Ville de Québec, entre 2001 et 2004, à l’époque du maire Jean-Paul L’Allier.

Les maires de la région de Québec, Andrée Boucher (Sainte-Foy), Ralph Mercier (Charlesbourg) et Jacques Langlois (Beauport) le 24 mai 2000.

Jacques Langlois le 24 mai 2000, en compagnie d'Andrée Boucher et Ralph Mercier, des militants contre les fusions municipales.

Photo : La Presse canadienne / JACQUES BOISSINOT

Labeaume lui rend hommage

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a rendu hommage à Jacques Langlois, jeudi matin

Le décès de Jacques Langlois nous bouleverse profondément. La région de Québec perd un de ses leaders politiques des 35 dernières années, un homme qui a toujours eu à cœur la prospérité des citoyens de Beauport, souligne M. Labeaume.

Même après son départ de la politique municipale, Jacques Langlois a continué à s’engager dans le service public à titre de président de la Commission de la capitale nationale du Québec pendant sept ans, où il a travaillé sur la première phase de la promenade Samuel-de-Champlain. Il aura marqué l’histoire de notre région, louange-t-il.

En même temps que Ralph Mercier

Le décès de Jacques Langlois survient la même année que celui du dernier maire de Charlesbourg, Ralph Mercier, décédé en février dernier. Les deux maires des anciennes municipalités voisines avaient été élus la même journée, en 1984.

La cause du décès de Jacques Langlois n'a pas été révélée par la Ville de Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Société