•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autochtones et COVID-19 : la Saskatchewan, maillon faible au pays, selon des chercheurs

Un monument en honneur à des membres de communautés autochtones.

Les chiffres de Services aux Autochtones Canada ne reflètent pas la réalité des cas de COVID-19 parmi les Autochtones, affirme une chercheuse de l'Institut Yellowhead de l'Université Ryerson, Courtney Skye.

Photo : Radio-Canada / Trevor Bothorel

Radio-Canada

C’est en Saskatchewan que le nombre de cas de COVID-19 serait le plus élevé dans les communautés autochtones du Canada, selon des statistiques compilées par l’Institut Yellowhead, de l’Université Ryerson, à Toronto.

La chercheuse Courtney Skye, qui suit les cas de COVID-19 dans les communautés autochtones à travers le pays, affirme que 241 des 613 cas répertoriés jusqu’à présent parmi les Autochtones sont situés en Saskatchewan.

Le Québec vient au deuxième rang, avec 135 cas de COVID-19 au sein des communautés autochtones, ajoute Courtney Skye.

Ces données comprennent les cas au sein de la population métisse, mais aussi des membres de communautés autochtones qui sont dans les réserves et en dehors de celles-ci.

La région de La Loche et de Clearwater River n’a pas été épargnée, avec 209 des 241 cas parmi les Autochtones en Saskatchewan, mais Courtney Skye mentionne que le groupe de chercheurs de l’Université Ryerson a trouvé des cas de COVID-19 dans 12 communautés autochtones à travers la province.

Ces informations ont été obtenues grâce aux rapports des médias et des mises à jour des différents conseils de bande sur les réseaux sociaux, note-t-elle.

Approche différente d’Ottawa

Les chiffres compilés par l’Institut Yellowhead diffèrent de ceux publiés par Services aux Autochtones Canada, qui ne signale que les cas dans les réserves.

Selon les chiffres publiés sur le site du ministère jeudi matin, la Saskatchewan compte 49 des 212 cas de COVID-19 touchant les Autochtones dans les réserves de l’ensemble du pays, tout juste devant l’Ontario, qui en recense 48.

Marc Miller en conférence de presse devant de nombreux drapeaux du Canada.

Le ministre de Services aux Autochtones Canada, Marc Miller.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Or, selon Courtney Skye, l’approche d’Ottawa sous-estime considérablement le nombre de cas de COVID-19 chez les Autochtones au Canada.

Ce que nous avons constaté, c’est que [les données d’Ottawa] ne reflètent pas les réalités de ce qui se passe dans les communautés autochtones, explique-t-elle.

Elle est d’avis qu’une meilleure collecte des données depuis le début de la pandémie aurait changé la donne pour de nombreuses communautés autochtones, dont la région de La Loche et de Clearwater River, dans l’extrême nord de la Saskatchewan.

Ce mois-ci, Marc Miller a avoué que les statistiques de Services aux Autochtones Canada n’étaient pas précises, appelant les provinces, les territoires et l’Agence de la santé publique du Canada à faire leur possible afin de combler l’écart par rapport aux différentes données compilées.

Avec les informations de Kelly Provost, Jorge Barrera et Jessica Deer

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Autochtones

Santé