•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hong Kong : Washington demande une rencontre à l'ONU, Pékin refuse

Des policiers repoussent un homme tandis qu'un agent immobilise un adolescent au sol.

Des manifestants affrontent des policiers à Hong Kong depuis l'annonce de la nouvelle loi sécuritaire voulue par Pékin.

Photo : Getty Images / Anthony Kwan

Agence France-Presse

Les États-Unis ont demandé mercredi une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur une loi sécuritaire controversée voulue par Pékin pour Hong Kong, mais la Chine a refusé qu'elle se tienne, selon des diplomates.

En vertu de nouvelles procédures instaurées pendant le temps de la pandémie de COVID-19, toutes les visioconférences du Conseil de sécurité sont organisées sur la base d'un consensus entre ses 15 membres. En temps ordinaire, chaque membre du Conseil peut s'opposer à une réunion s'il recueille 9 voix sur 15 lors d'un vote de procédure.

Les États-Unis sont profondément préoccupés par les actions du Parlement chinois qui sapent fondamentalement le haut degré d'autonomie et les libertés découlant de la Déclaration sino-britannique de 1984 enregistrée comme un traité par l'ONU, a souligné dans un communiqué la mission américaine auprès des Nations unies.

Il s'agit d'un problème mondial urgent qui a des implications pour la paix et la sécurité internationales, ajoute ce communiqué, indiquant que les États-Unis ont demandé en conséquence une visioconférence du Conseil de sécurité.

Mais la Chine a refusé que cette réunion virtuelle se tienne, a précisé la mission américaine, critiquant un manque de transparence et de responsabilité internationale pour ses actions.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de la mission chinoise à l'ONU.

Les États-Unis avaient formellement conclu plus tôt dans la journée que Hong Kong ne jouissait plus de l'autonomie promise par la Chine, ouvrant la voie à de possibles représailles commerciales, dans une première riposte spectaculaire à la loi sécuritaire controversée voulue par Pékin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique internationale

International