•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

VidDay, une entreprise qui redonne le sourire pendant la pandémie

Les membres de l'équipe de VidDay assis autour d'une table travaillent chacun à leur ordinateur.

Une partie de l'équipe de VidDay : Jeffrey Laxson, Kyle Sierens, Denis Devigne, William Robinson et Grégoire Stevenard.

Photo : Soumise par Denis Devigne

La compagnie winnipégoise VidDay, qui produit des vidéos pour fêter des événements marquants, a explosé depuis le début de la crise sanitaire. Cette entreprise s’est exportée aux quatre coins du monde pour soutenir les personnes âgées et isolées ainsi que les travailleurs de première ligne.

En lançant l’entreprise VidDay avec deux autres Winnipégois, Denis Devigne dit avoir voulu faire du bien au monde avec une entreprise qui aide les gens. Pendant la pandémie de COVID-19, son souhait s’est concrétisé.

On aide les gens à célébrer de façon virtuelle pendant ces moments difficiles, et on voit vraiment l'effet positif de chaque vidéo, se réjouit le cofondateur de la compagnie.

Qu’il s’agisse de transmettre ses voeux d’anniversaire à distance ou un message de rétablissement à une personne malade, les services de VidDay sont multiples.

Au moment où le confinement mettait un terme aux rassemblements, Denis Devigne a prédit une utilisation exponentielle de l’application, notamment pour produire des vidéos de soutien aux personnes âgées isolées, aux infirmières, voire à des instituteurs.

Une mère et sa fille sourient en regardant une vidéo sur un téléphone cellulaire.

« Ce n’est pas parce qu’on n’est pas ensemble qu’on ne peut pas célébrer ensemble », voilà l’un des messages que véhicule la compagnie Vidday, lancée en 2015 à Winnipeg.

Photo : VidDay

Des centaines de milliers de personnes sont désormais utilisatrices du service, dans plus de 150 pays différents, ajoute-t-il.

Et l’équipe de VidDay ne cesse de s’agrandir. De cinq employés en début d’année, elle en compte désormais une douzaine ainsi que des dizaines de collaborateurs. De nouvelles personnes sont encore recherchées pour offrir davantage de possibilités aux clients.

On n’avait rien planifié, on était déjà en croissance, mais [la pandémie] a vraiment accéléré les choses, ajoute le Franco-Manitobain, qui a été finaliste de La Fosse aux lions en 2016, un concours visant à encourager l'entrepreneuriat local et le développement des entreprises au Manitoba.

Un projet-passion

En 2015, Denis Devigne a réalisé une vidéo pour l’un de ses amis, à partir de photos et de vidéos de vœux de son entourage. C'était le début de l’aventure VidDay.

C’est quelqu’un que je n’avais jamais vu pleurer, et quand il a vu le cadeau, il a eu des larmes de joie, raconte-t-il. Là, je me suis dit : wow, c’est quelque chose de très puissant. C’est un cadeau incroyable.

En voyant le temps que cette vidéo lui avait pris, Denis Devine s’est donné l’objectif de faciliter la tâche aux autres. L’idée, c’était d’offrir ce service à n’importe qui, pour que même ma grand-mère puisse s’en servir pour faire un cadeau, en invitant des gens à participer.

Denis Devigne porte un tee-shirt avec le logo de l'entreprise VidDay.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Denis Devigne s’est allié avec deux autres Winnipégois, Jeffrey Laxson et Kyle Sierens, pour lancer l’application VidDay.

Photo : Radio-Canada / Soumise par Denis Devigne

Depuis, l’équipe s’est donné comme mission de faire sourire un milliard de personnes avec ses vidéos. Chaque vidéo fait sourire quelqu’un, et quand tu vois un ami sourire, ça te fait sourire aussi, et ainsi de suite, raconte Denis Devigne.

Un cadeau pour la planète

Aujourd’hui, beaucoup de gens pensent encore que des cadeaux tangibles sont nécessaires pour célébrer un événement, souligne Denis Devigne. Grâce à VidDay, l’équipe veut donner aux gens la possibilité d’offrir un cadeau qui a un sens et qui est soutenable pour l’environnement.

On est content d’être un service équitable, une solution écofriendly. Ça sauve la planète de beaucoup de ressources achetées dans les magasins et qui ne sont pas nécessaires.

Par ailleurs, un dollar par vidéo est reversé à l’association caritative School for Kids in Laos, qui veut construire des écoles pour les enfants des régions rurales de ce pays d’Asie et leur acheter des ensembles de fournitures scolaires.

Au commencement, c’était un petit montant. On donnait quelques dollars par jour, mais là, avec la compagnie qui grandit, on est capable d’avoir un plus grand impact, c’est pas mal excitant, conclut Denis Devigne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Entrepreneuriat