•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près d’un demi-million pour la recherche en génie côtier à l’UQAR

Le logo de l'université sur la façade de l'immeuble.

L'Université du Québec à Rimouski veut étudier le génie côtier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Québec octroie une aide financière de 450 000 $ sur cinq ans à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) pour aider à la mise sur pied d’une chaire de recherche en génie côtier.

C’est plus précisément le ministère des Transports qui soutiendra l’UQAR, expliquant qu’il souhaite que les recherches en génie côtier contribuent à assurer la pérennité et la sécurité de ses installations stratégiques.

Dans l'est du Québec, près de 60 % des routes nationales sont situées à moins de 500 mètres des côtes. Par conséquent, ces routes sont davantage soumises aux aléas climatiques, indique par communiqué le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, pour justifier l’investissement.

L’UQAR offre d’ailleurs un nouveau programme de génie civil avec concentration en génie côtier depuis septembre 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !