•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une visite chez le dentiste bientôt possible, mais quelque peu différente

Gros plan d'une bouche ouverte avec miroir chez le dentiste.

Les dentistes pourront à nouveau recevoir des patients pour des services non urgents.

Photo : iStock

Radio-Canada

À partir du 1er juin, les cabinets de dentistes au Manitoba pourront accueillir des patients pour des nettoyages et d"autres procédures électives, mais une visite chez le dentiste risque de ne pas ressembler tout à fait à ce qu'elle était avant le début de la pandémie de COVID-19.

Bien des procédures nécessiteront que les dentistes portent un équipement de protection personnelle (EPP) supplémentaire, comme un masque respiratoire N95, un écran facial ou une blouse.

Les patients devront également se soumettre à des contrôles de sécurité et pourraient avoir à attendre plus longtemps en raison de nouveaux protocoles de nettoyage.

Il se peut que votre rendez-vous dure un peu plus longtemps que d’habitude et que vous voyiez que les dentistes prennent de nouvelles précautions, explique Marc Mollot, président de l’Association dentaire du Manitoba (ADM).

Il se peut également que les dentistes donnent la priorité aux cas plus urgents, en fonction du retard du cabinet et de son accès à l’EPP.

Plus cher?

Depuis la mi-mars, les dentistes ne sont autorisés qu'à voir des patients ayant des besoins de soins urgents.

Selon le président de l’ADM, aucun cabinet n'a dû fermer pour de bon en raison des restrictions au cours des deux derniers mois, mais il est encore trop tôt pour savoir quels seront les effets financiers sur les dentistes et si les patients devront payer la note.

[Les dentistes] vont recevoir moins de patients et ils auront besoin d’utiliser plus d’EPP, qui est vraiment très cher à l’heure actuelle, souligne Marc Mollot.

Pour l’instant, nous n’avons pas recommandé que ces frais soient imposés aux patients, mais nous sommes conscients du défi que tout cela représente et nous nous penchons sur la question, ajoute-t-il en précisant que chaque cabinet de dentistes est responsable de l'établissement de ses prix.

Il encourage toutefois ceux qui ont besoin de services à communiquer avec leur dentiste et de ne pas remettre des rendez-vous à plus tard ou éviter des traitements.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Soins et traitements