•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseil municipal approuve l'expansion du périmètre urbain d'Ottawa

Vue de drone avec la rue Laurier d'Ottawa. À droite de la photo se trouve l’hôtel de ville et le palais de justice.

L'avenue Laurier d'Ottawa, avec vue sur l’hôtel de ville et le palais de justice.

Photo : Avec la gracieuseté de Peter Warren

Le conseil municipal d’Ottawa va de l’avant avec son projet d'expansion des limites urbaines de la municipalité pour répondre à une augmentation attendue de sa population au cours des prochaines décennies.

Mercredi, les élus municipaux de la capitale nationale ont débattu pendant plusieurs heures pour passer à la prochaine étape de ce dossier qui divise la population. Quinze d'entre eux, dont le maire, ont voté en faveur de la motion et six s’y sont opposés.

Cette motion propose de la construction plus dense dans la partie urbaine de la ville, tout en réservant 1281 hectares de terres qui ne font présentement pas partie du périmètre urbain d'Ottawa pour de futurs lots résidentiels.

Plusieurs agents immobiliers me disent qu’il n’y a pas assez de résidences à Ottawa, ce qui a un impact sur le prix des logements, a dit le maire Jim Watson lors du débat. Les gens veulent vivre dans notre ville et il est important d’avoir ce débat.

Selon le maire, la motion adoptée est la meilleure, puisqu’elle propose la construction dans des espaces déjà au cœur du centre-ville, mais elle rend aussi disponibles de nouvelles parcelles de terre sans entrer dans les extrêmes.

Les deux autres options à l'étude par les élus municipaux étaient soit de ne pas étendre les limites de la zone urbaine, qui absorberait donc l'essentiel des quelque 200 000 unités à construire d'ici 30 ans, ou de trouver plus de 2000 hectares de terrains vacants, principalement en milieu rural, aux limites de la zone urbaine actuelle d'Ottawa, pour accommoder 55 % de la croissance.

Les conseillers Rawlson King, Catherine McKenney, Theresa Kavanagh, Shawn Menard, Mathieu Fleury et Jeff Leiper ont voté contre la motion, tandis que Rick Chiarelli et Diane Deans n'étaient pas présents.

Les changements climatiques changent la façon dont les gens pensent à tout, et cette expansion n'est pas conforme à cela. Je m'engage à construire des quartiers matures et nouveaux aussi durablement que possible, quel que soit le résultat du vote, avait dit le conseiller Leiper.

Une automobile passe à côté du panneau marquant l'entrée de Constance Bay.

Ottawa couvre une vaste superficie. En voiture, et sans circulation, il faut plus de 45 minutes pour se rendre du secteur de Constance Bay, dans l'ouest de la ville, à celui de Cumberland, dans l'est (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Des membres d'Écologie Ottawa profondément déçus

Quelques minutes après le vote du conseil municipal, le groupe environnementaliste Écologie Ottawa a exprimé sa déception face à la décision des élus.

Le vote du conseil municipal marque un recul important pour chacun des domaines prioritaires d'Écologie Ottawa, qu'il s'agisse de l'action sur le climat, de la protection de la biodiversité et des espaces verts, ou de la viabilité du transport en commun et du transport actif dans notre ville, peut-on lire dans un communiqué signé par une poignée de membres.

Le vote d'aujourd'hui le montre clairement, ce sera un défi monumental de faire d'Ottawa la capitale verte du Canada avec un conseil dans sa forme actuelle. Mais la prochaine élection est plus proche que ne le pensent de nombreux conseillers, poursuit le communiqué.

Selon les experts de la Ville d'Ottawa, la capitale fédérale devrait compter 1,4 million d'habitants en 2046. C’est 400 000 de plus que le nombre de citoyens en ce moment. Les conseillers et le maire se sont fait expliquer qu’il faudra construire près de 200 000 unités d'habitation de plus pour accueillir ces résidents au cours des 30 prochaines années.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale