•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Toronto publie une carte des infections par quartier

Un homme portant un masque de protection marche devant une peinture murale liée à la pandémie de COVID-19.

Des résidents de tous les quartiers de Toronto sont ou ont été infectés par la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

La Ville de Toronto a publié mercredi une carte interactive affichant le nombre de résidents touchés par la maladie du coronavirus dans les différents secteurs. Cet outil est destiné à faire en sorte que la santé publique puisse venir en aide aux quartiers les plus touchés, selon le maire, John Tory.

Alors que plus de 10 000 Torontois sont ou ont été déclarés positifs à la COVID-19, cette carte détaillée du nombre de cas recensés par aire géographique est la première de ce genre à être rendue publique dans la province.

Elle sera mise à jour régulièrement.

Les données accessibles sur le site Internet de la Ville (en bas de page) (Nouvelle fenêtre)

montrent que la concentration la plus élevée de cas de COVID-19 à Toronto a été enregistrée dans le nord d'Etobicoke (357 cas déclarés) et dans le nord de Scarborough (400 cas), situés respectivement à l'extrême nord-ouest et à l'extrême nord-est de la municipalité.

Il s'agit de quartiers dans lesquels se trouvent certaines proportions plus élevées de résidences à logements multiples et où résident des ménages à faible revenu.

Je crois que cette information et sa divulgation au public seront d'une plus grande aide qu'elle ne fera de mal, déclare John Tory mercredi.

Cette carte nous permettra de prendre de meilleures décisions.

John Tory, maire de Toronto

Toutes les aires géographiques recensent des cas du nouveau coronavirus, à des degrés très variables.

Le quartier de Trinity Bellwoods, sous le feu des projecteurs depuis un rassemblement massif dans le parc du même nom samedi dernier, présente, par exemple, 30 cas.

Voici les quartiers les plus touchés de Toronto, avec leur nombre total de cas confirmés de COVID-19 :

  • Rouge : 400 cas
  • Humber Ouest - Clairville : 357 cas
  • Mount Oliver Silverstone Jamestown : 384 cas
  • Milliken : 365 cas
  • Woburn : 325 cas
  • Glenfield Jane Heights : 305 cas
  • Agincourt Sud : 301 cas
  • Agincourt Sud-Malvern Ouest : 301 cas
  • Downsview-Roding-CFB : 277 cas
  • York University Heights : 249 cas
  • Malvern : 247 cas
  • Morningside : 223 cas
  • Islington Centre Ouest : 211 cas

Développer une stratégie contre la propagation de la pandémie

La Dre Eileen de Villa, médecin hygiéniste de Toronto, affirme que le revenu, l'accès au logement et à l'emploi sont des problèmes clés dans les quartiers où le nombre de cas est plus élevé.

Mais ces différences de contamination ne doivent en aucun cas devenir une source de stigmatisation des zones les plus touchées, prévient-elle.

Là où une personne vit ne veut pas nécessairement dire qu'elle a attrapé la COVID-19 là, indique-t-elle. Les gens pourraient croire à tort qu'il y a un plus grand risque d'attraper le virus dans ces quartiers.

Une femme avec un foulard orange devant un podium.

La médecin hygiéniste de Toronto, Eileen de Villa. (archives)

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

L'objectif de ces données est d'identifier où le dépistage est utile, et de cibler notre action pour réduire la propagation du virus, ajoute-t-elle.

Des campagnes d'information et d'éducation pourront aussi être menées dans les zones les plus touchées, notamment pour mieux faire connaître les gestes barrière, pour repérer les cliniques de dépistage, ou encore pour savoir comment se procurer des masques de protection.

Plus de trois quarts des cas de COVID-19 détectés en Ontario depuis le 1er mai proviennent de la région du Grand Toronto.

Le bilan total de la maladie s'y élève à 780 morts, selon les chiffres de la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique municipale