•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tourisme au Québec cet été, ce sera une famille à la fois

L'un des chalets écologiques du domaine Chez Roger l'Ermite.

La location de chalet sera permise dès le 1er juin en dehors de la région métropolitaine et de la MCR de Joliette, mais certaines règles devront être respectées.

Photo : Facebook/Chez Roger l'Ermite

Les Québécois devront faire leur deuil des voyages de pêche entre amis.

Selon les détails du plan de déconfinement du secteur « Hébergement, camping et activités touristiques » présenté mercredi après-midi par le gouvernement Legault, la location de logements, de chalets et de maisons sera autorisée à l'extérieur du Grand Montréal et de la MRC de Joliette dès le 1er juin.

Toutefois, ceux-ci devront être loués en entier, une unité familiale à la fois, afin d'éviter la propagation de la COVID-19.

Cette obligation s'appliquera notamment dans les établissements de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), dans les zones d'exploitation contrôlée (ZEC) et dans les pourvoiries.

En conférence de presse, la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, et le conseiller médical stratégique à la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux, Richard Massé, ont précisé la notion d'« unité familiale ».

Celle-ci fait référence aux membres d'un même ménage, qui habitent en temps normal dans la même résidence.

Ainsi, non seulement les voyages entre amis seront-ils prohibés, mais il sera théoriquement interdit à une famille élargie (grands-parents, enfants, petits-enfants, oncles, tantes, cousins et cousines) de louer ensemble un logement, un chalet ou une maison cet été, à moins bien sûr de vivre ensemble à longueur d'année.

La ministre Proulx a par ailleurs confirmé la réouverture pour le 1er juin des campings, des marinas et des pourvoiries sur tout le territoire québécois, comme l'ont dévoilé plusieurs médias, dont Radio-Canada, mardi.

Les auberges, les motels et les résidences principales offertes à des fins d'hébergement touristiques (sur des sites comme Airbnb, par exemple) pourront également rouvrir leurs portes, sauf dans les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et dans la MRC de Joliette.

Quant aux hôtels, si plusieurs d'entre eux ont fermé leurs portes par manque de clients, ils ont toujours été considérés comme un service essentiel, a rappelé la ministre Proulx.

Un été ennuyant pour les Montréalais?

Dans ses nouvelles règles, le gouvernement recommande aux vacanciers qui veulent louer un chalet ou faire du camping de le faire de préférence dans leur propre région, pour limiter les risques de propagation du coronavirus.

La région de Montréal n'étant pas réputée pour ses chalets et ses campings, le choix de vacances des résidents sera donc limité.

Questionnée sur le sujet, la ministre Proulx a précisé que, si la Direction de la santé publique ne recommande pas les déplacements entre les régions, elle ne l'interdit pas non plus.

Si malgré tout les villégiateurs souhaitent aller séjourner dans une autre région, Québec leur demande d'apporter des vivres et de ne pas s'arrêter faire des emplettes en chemin, de manière à éviter les contacts qui pourraient mener à une propagation du coronavirus dans les régions du Québec.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tourisme

Société