•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Camps de jour à Saguenay : une décision lundi

Gros plan sur une structure de jeux dans un parc.

Les élus de Saguenay ne s'entendent pas sur l'ouverture des camps de jour.

Photo : The Canadian Press / Christina Lazar-Schuler

La décision d’offrir ou non des camps de jour à Saguenay durant l’été ne fait pas l’unanimité parmi les élus municipaux. Il faudra donc attendre la séance du conseil, lundi soir, pour avoir une réponse.

Le gouvernement du Québec a autorisé l’ouverture des camps jour, tout en imposant des contraintes importantes pour le respect des règles de distanciation physique.

Par exemple, le nombre d’enfants pouvant être accueillis sera réduit parce que les groupes seront plus petits que d’habitude. À Saguenay, les camps de jour pourraient accueillir un maximum de 515 enfants, au lieu de 1100.

Il faudra également embaucher un nombre plus important de moniteurs pour respecter les ratios établis par Québec.

Les mesures sanitaires entraînent des coûts plus élevés pour ouvrir les camps de jour, alors que les revenus seraient moins importants, puisqu’il y aurait moins d’enfants. De plus, les camps seraient offerts pendant cinq semaines au lieu de sept.

Les conseillers ne sont pas parvenus à prendre une décision unanime, notamment en raison des coûts. Les discussions doivent se poursuivre lundi en comité plénier avant de passer au vote lors de la séance régulière du conseil municipal.

Camps annulés à l’UQAC

Mardi, l’Université du Québec à Chicoutimi a annoncé l’annulation de ses camps de jour. L’organisation accueillait habituellement 300 jeunes par semaine pendant 10 semaines.

L’UQAC estime qu’elle n’est pas en mesure d’offrir une programmation intéressante aux jeunes tout en respectant le cadre imposé par Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale