•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Seules 14 personnes sont atteintes de la COVID-19 au Manitoba

Lanette Siragusa et Brent Roussin sont assis à une table et répondent aux questions des journalistes.

L'infirmière en chef de Soins communs Manitoba, Lanette Siragusa, et le médecin hygiéniste en chef, Brent Roussin, lors d'un point de presse portant sur la pandémie de COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Les autorités sanitaires n'annoncent aucun nouveau cas de COVID-19 mercredi au Manitoba, qui dénombre toujours 292 cas présumés et confirmés depuis le début de la pandémie.

C'est le cinquième jour de suite sans nouveau cas et le nombre de cas actifs a encore diminué pour atteindre 14 mercredi, contre 16 mardi.

Personne n’est hospitalisé en ce moment dans la province, où 271 personnes ayant contracté la maladie au cours des derniers mois sont maintenant guéries. Sept personnes ont succombé à la COVID-19, un bilan qui reste inchangé depuis quelques semaines.

Ces bons chiffres interviennent alors même que le premier ministre du Manitoba Brian Pallister a annoncé mercredi matin que la phase 2 du plan de réouverture de l'économie commencera le 1er juin.

Un moment « approprié »

Interrogé pour savoir s'il pensait que la phase 2 était trop large, le médecin hygiéniste en chef du Manitoba a simplement dit qu'elle était appropriée et que moment était assez sécuritaire.

Le nombre de cas et les taux de tests positifs continuent d'être bas, a expliqué le Dr Brent Roussin. D'autres facteurs clés sont aussi positifs.

Ces étapes additionnelles pour restaurer de manière sécuritaire les services aideront à amenuiser les effets sur les Manitobains et à faire en sorte que le système de santé soit capable de répondre si le nombre de cas augmente légèrement, a-t-il ajouté.

Néanmoins, il appelle à rester prudent. Mardi, lors d’un échange avec des entrepreneurs organisé par la Chambre de commerce de Winnipeg, le Dr Roussin a encouragé les entreprises à poursuivre le télétravail.

Un appel qu'il a réitéré mercredi: Si vous êtes en mesure de travailler de chez vous et qu’il n'y a pas de raison de retourner dans vos locaux de travail, alors continuez ainsi, a-t-il dit.

On vit dans une nouvelle normalité, a-t-il rappelé, ajoutant que toute mesure évitant que trop de monde soit dans un lieu fermé est hautement bénéfique.

Un équilibre à trouver

Le Dr Roussin a aussi fait remarquer que certaines restrictions sont toujours en place. Les voyages à l'extérieur de la province ne sont, par exemple, toujours pas recommandés et ceux qui arrivent ou reviennent au Manitoba doivent s'isoler pendant 14 jours.

Le risque, pour la province, est la réimportation du virus.

C’est un équilibre qu'il faut trouver. On ne peut pas garder des mesures contraignantes pendant longtemps, a partagé le médecin hygiéniste en chef.

Les voyages au nord du 53e parallèle seront de nouveau autorisés à partir du 1er juin. Les équipes sportives pourront aussi reprendre leurs activités à cette date.

Nous devons retourner à une certaine normalité et nous pensons qu'avec les nombres que nous avons actuellement et toutes les lignes directrices, nous pouvons reprendre le sport de façon sécuritaire, a affirmé le Dr Brent Roussin.

Plus de 1100 tests mardi

L’annonce de l’entrée en vigueur de la phase 2 coïncide avec le plus grand nombre de tests effectués en un jour depuis plusieurs semaines.

Mardi, 1145 tests ont été analysés, ce qui porte à 40 466 le nombre total de tests de dépistage réalisés à ce jour.

Par ailleurs, les 26 employés du secteur de la santé qui avaient été déclarés positifs au nouveau coronavirus sont tous en bonne santé, a révélé l'infirmière en chef de Soins communs, Lanette Siragusa.

De plus, 10 infirmières qui étaient à la retraite et qui se sont portées volontaires pour aider dans la lutte contre la COVID-19 ont été intégrées dans le système de santé. Onze autres sont encore en attente, selon les besoins qui pourraient apparaître, a ajouté Mme Siragusa.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Santé publique