•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Motto, une application interactive sur téléphone mobile

Plusieurs images sont juxtaposées.

Ce récit interactif, composé de milliers de petites vidéos, raconte l'histoire d'un esprit nommé Septembre.

Photo : ONF

Radio-Canada

Découvrez Motto, le nouveau site pour mobile produit par l’Office national du film, en collaboration avec l'équipe du studio AATOAA, du réalisateur Vincent Morisset et de l’écrivain Sean Michaels.

Motto, c'est le nouveau site mobile lancé par l’Office national du film et le studio AATOAA (prononcé : à toi), qui raconte l'aventure d'un sympathique fantôme appelé Septembre. Ce site gratuit, créé pour les appareils mobiles, vous demande d'interagir et de filmer pour avancer dans l'histoire et pour retrouver Septembre. Curieux?

Quand vous ouvrez le site, Motto vous accueille et vous interpelle pour que vous embarquiez dans l'histoire à l'aide de vos vidéos et d'autres échanges. Vos vidéos vous permettront d'avancer dans l'histoire. Semblable à un livre interactif, le récit se poursuit, composé d’écrits, entrecoupé de milliers de petites vidéos.

L'histoire, c'est donc cette quête pour retrouver Septembre. Du désert du Chili à la mer ou dans une ruelle en hiver, l'aventure vous transportera un peu partout sur la planète, par des images déjà récoltées par l'équipe, mais aussi par les vôtres qui vont contribuer à l'oeuvre collective, en constante évolution.

Un homme pose devant des bibelots.  Une étiquette cache son visage où il est écrit Vincent.

Vincent Morisset, réalisateur de Motto, est surtout connu pour ses nombreuses collaborations avec le groupe Arcade Fire. Il a notamment travaillé sur Neon Bible, qui est considéré comme le premier vidéoclip interactif.

Photo : ONF

Le réalisateur du projet, Vincent Morisset, connu entre autres pour ses créations de vidéoclips interactifs, s’est toujours intéressé à ce type de contacts.

La thématique du regard sur les choses est récurrente dans mes projets. Si tu marches dans la forêt et que tu prends le temps d’observer, il y a plein de choses qui émergent. Je trouve intéressant de dire qu'on puisse changer notre prisme sur les choses parce que ça change toute notre perception et je trouve que l'interactivité permet de transformer et de contrôler ce que l’on voit.

Vincent Morisset, réalisateur, studio AATOAA

Cela a représenté tout un défi pour l’équipe de production, qui voulait créer une oeuvre universelle, bilingue, pouvant ainsi atteindre une large population.

Remue-méninges, improvisation, il a fallu trois ans de travail pour mettre en forme le projet. Il fallait trouver une histoire et un fil conducteur qui allait lier toutes les petites vidéos.

Trois images sont juxtaposées, une boite d'allumettes avec écrit au haut de la photo "Grand Amour-2016", un matelas sur un contenant de composte brun, inscrit "Pouvoir -2011-" et un sac de plastique enroulé autour de fils électriques où il est écrit dans le haut de l'image, "Libérez-vous-2018".

« On jouait avec des images qui étaient vraiment brutes, des vidéos de la vraie vie, du quotidien, comme des déchets, des allées, une chicane de couple. Je voulais écrire une histoire qui représente tout le monde. » Sean Michaels

Photo : ONF

C’est l’écrivain Sean Michaels qui a été contacté pour l’écriture de Motto. Plus habitué à écrire en solo ou pour des réalisations plus concrètes, l'auteur a eu pour la première fois la possibilité de réaliser un projet abstrait.

Dans mes romans, ce sont rarement des personnages typiques, je vais plutôt chercher quelque chose d'éphémère, un rêve, une lumière, un parfum. Alors, avec Motto, j’ai commencé avec ça , explique-t-il.

Trois images sont juxtaposées. De gauche à droite, un bord de mer avec des oiseaux, une vague et une murène.

Motto devient le récit de l’utilisateur tout en étant un récit collectif, avec des effets visuels et interactifs.

Photo : ONF

Toutefois, Sean Michaels a aussi voulu ajouter du fantastique au réalisme. C'est alors qu'il a eu l'idée d'ajouter un personnage, un fantôme, et de le nommer Septembre. Une façon, selon lui, de rejoindre tout le monde, puisque Septembre est invisible, comme les créateurs des vidéos.

Un homme pose devant un cadre rond vert et une étiquette cache son visage et indique son nom : Sean.

L'écrivain Sean Micheals a obtenu entre autres le prix Scotiabank Giller pour son premier roman « Us Conductors ».

Photo : ONF

J’ai trouvé l’idée du fantôme parce que Motto, c’est sans comédien. Puisque ce sont des vidéos “empruntées”, le visage des participants est caché. Et en choisissant le nom de Septembre, on a voulu aussi que le fantôme soit sans genre. Donc, tout le monde peut s’identifier à Septembre.

Sean Michaels, auteur

L'équipe a voulu assurer l'anonymat des participants pour inciter le plus de gens possible à publier leurs vidéos, pour éviter toute forme de compétition et de performance.

Pas besoin d'être un artiste pour participer, c'est vraiment un projet qui met en valeur la poésie et la beauté des choses dans toute leur simplicité, confie Vincent Morisset. Motto parle beaucoup de la mémoire et de notre rapport aux choses, comment on peut changer notre regard. Je pense qu'à l'époque où l'on est, dans le déconfinement, il y a plein de changements de paradigmes et je pense que ça peut nous faire du bien de redécouvrir les choses autour de nous, sous un autre oeil, de façon intime et, en même temps, d'avoir un sentiment d'appartenance à cette collectivité.

Motto comporte six chapitres d'une quinzaine de minutes, à consulter sur téléphone mobile seulement. Les participants peuvent prendre leur temps, prendre une pause et recommencer l'aventure ou réussir à trouver Septembre avec Motto, d'un seul coup.

Pour découvrir Motto, visitez : motto.io

Voici un aperçu de Motto.

Motto, une expérience interactive sur téléphone mobile

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Culture

Arts