•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec veut recruter 10 000 préposés aux bénéficiaires en offrant des formations payées

François Legault, Danielle McCann et le Dr Horacio Arruda marchent, masqués, dans un couloir de l'Assemblée nationale.

Québec fait le pari de régler à très court terme les problèmes chroniques de pénurie de personnel dans les CHSLD, un phénomène qui dure depuis des années.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Le gouvernement Legault pense avoir trouvé la solution pour compenser le départ éventuel des militaires déployés dans les établissements pour aînés et celui des milliers de personnes qui se sont inscrites sur le site Je contribue.

Une formation payée, de la mi-juin à la mi-septembre, sera offerte à tous ceux qui voudront devenir préposés aux bénéficiaires. L'objectif : recruter 10 000 personnes capables de travailler à temps plein dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) dès l'automne.

Lors de sa conférence de presse quotidienne, à Québec, le premier ministre Legault a annoncé mercredi après-midi qu'il comptait lancer une grosse campagne de recrutement dans les prochains jours.

La formation se déroulera à la fois dans des établissements d'enseignement et sur le terrain, a-t-il précisé, ajoutant qu'il avait confié au ministre de l'Éducation Jean-François Roberge le soin de trouver les locaux et de fignoler les détails.

Les étudiants seront payés comme des aides de service, soit 21 $ de l'heure ou 760 $ par semaine. S'ils réussissent leur formation, ils gagneront par la suite 26 $ de l'heure, soit 940 $ par semaine. Ce salaire équivaut à 49 000 $ par année.

M. Legault dit avoir discuté avec Justin Trudeau, mercredi matin, afin de lui demander de permettre aux soldats venus donner un coup de main dans les CHSLD québécois d'y rester jusqu'au 15 septembre, le temps que les futurs préposés aux bénéficiaires terminent leur formation.

Sans compter que les employés actuels auront besoin de prendre des vacances dans les prochaines semaines, a ajouté la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, alors que plusieurs manifestations avaient été organisées mercredi par la Fédération interprofessionnelle de la santé, qui craint que ses membres ne puissent se reposer cet été.

Des femmes allongées sur le dos sur un trottoir en guise de manifestation.

Des infirmières manifestaient mercredi devant le CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci, dans le nord de Montréal, pour réclamer le droit de prendre des vacances.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Plus tard en après-midi, le ministre de la Défense Harjit Sajjan a déclaré lors d'une entrevue à CBC, le réseau anglais de Radio-Canada, qu'il n'était pas possible d'assurer que les militaires travaillent encore pendant près de quatre mois, 7 jours sur 7, 12 heures par jour, dans les foyers pour personnes âgées.

La mission, baptisée « Opération Laser » par les Forces armées canadiennes (FAC), doit en théorie prendre fin le vendredi 12 juin.

Par ailleurs, François Legault dit avoir pris connaissance du rapport des FAC sur les lieux d'hébergement pour aînés du Québec, qui évoque des problèmes importants concernant la gestion des zones de contamination, l'utilisation de l'équipement de protection individuelle et le manque de personnel.

Le premier ministre dit n'avoir « pas appris grand-chose », contrairement à Doug Ford, la veille, qui avait été fortement ébranlé par les constats d'un rapport similaire sur la mission des FAC dans les foyers pour personnes âgées de l'Ontario.

Il est prévu que MM. Trudeau, Ford et Legault se reparlent jeudi dans le cadre d'une rencontre virtuelle à laquelle tous les autres premiers ministres provinciaux ont été conviés. Il sera question des conditions de vie des aînés dans les foyers et des 10 jours de congé de maladie payés qu'Ottawa aimerait offrir aux travailleurs canadiens cet automne.

Le bilan québécois de la pandémie faisait état mercredi de 89 nouveaux décès, pour un total de 4228. À ce jour, la province a enregistré 49 139 cas confirmés de COVID‑19, soit 541 de plus que mardi. Quelque 1378 patients sont actuellement hospitalisés, dont 184 aux soins intensifs. Le nombre de personnes guéries, lui, se chiffre à 15 319.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !