•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

District 31 prévoit reprendre ses tournages dès le 15 juin

ICI Télé annonce entre autres le retour de District 31, En direct de l’univers et Tout le monde en parle dans sa programmation 2020-2021

Sept personnes sont autour d'une table et sont surpris.

Une scène du dernier épisode de la saison de « District 31 »

Photo : Aetios production

Angie Landry

Malgré l'incertitude que fait peser la crise de la COVID-19 sur les tournages suspendus depuis la mi-mars, le tournage de District 31 prévoit de reprendre le 15 juin prochain. Mais la série policière, ainsi que nouvelles saisons de Discussions avec mes parents, Toute la vie, 5e rang et de MECS sont à l’horaire « sous toutes réserves », a précisé ICI Télé, mercredi matin.

Le 14 mai dernier, la productrice Fabienne Larouche confiait à Radio-Canada Arts qu’elle voyait difficilement un retour hâtif sur les plateaux de cette série policière chouchou du public. La décision quant à la reprise du tournage de District 31 s’est prise en début de semaine, à la suite des de nombreuses discussions avec les équipes de production et celles du télédiffuseur, Radio-Canada.

La santé et la sécurité avant tout

L’équipe de production pourrait bientôt retourner sur le plateau du « 31 », mais le coup de départ des tournages ne sera donné que si la santé publique donne son aval, affirme la relationniste de presse chez Aetios, Geneviève Clément.

On attend aussi le guide des mesures sanitaires de la CNESST, parce que c’est ce guide qui va faire foi de tout, ajoute la productrice Fabienne Larouche.

La santé des acteurs est au premier rang. Ce sont eux qui sont le plus exposés.

Fabienne Larouche

À venir dans un tournage près de chez vous : masques, visières, gants, désinfectants, équipes de ménage, et plateaux fermés, « comme lorsqu’on filme des scènes de nudité », soutient la productrice.

Deux hommes sont surpris et l'autre sourit.

Laurent Cloutier (Patrick Labbé), avec Daniel Chiasson (Gildor Roy) et Stéphane Pouliot (Sébastien Delorme)

Photo : Aetios productions

Les autorités doivent approuver les mesures de santé et sécurité mises en place par la production. Si tel est le cas, la fidèle équipe du commandant Chiasson se réunira dès la mi-juin pour tourner les huit épisodes manquants à la quatrième saison.

Ces épisodes n’ont pas pu être tournés avant l’arrêt des productions, engendré par les mesures de confinement.

La chance dans la malchance

Malgré le contexte dans lequel la production de films et d’émission de télévision est plongée depuis la mi-mars, ICI Télé a lancé mercredi matin les grandes lignes de sa saison 2020-2021. 

La directrice générale de la Télévision de Radio-Canada, Dany Meloul, s’est dite fière de toutes les équipes de production qui ont su user de calme et d’inventivité pendant cette période où Radio-Canada tentait de tricoter, autant que faire se peut, une grille horaire qui n’allait pas comporter que des reprises d’émissions déjà diffusées.

Avec mon équipe, on avait des réunions tous les jours, où on faisait des plans A, B, C, D, pour chacune des cases [de la grille horaire].

Dany Meloul

Cette dernière précise que son organisation a eu une certaine « chance dans la malchance », notamment parce que des dramatiques déjà présentées en exclusivité sur la plateforme ICI Tou.Tv et qui arriveront après l’été sur les ondes d’ICI Télé – Fragile, C’est comme ça que je t’aime, La Maison-Bleue, et la troisième saison de Trop – avaient évidemment complété leurs tournages respectifs.

Les quatre personnages sont à côté d'un vieux modèle de voiture.

«C'est comme ça que je t'aime», la nouvelle série du duo formé de François Létourneau et Jean-François Rivard.

Photo : Radio-Canada / Jocelyn Michel

L’autre as dans la manche de la télévision d’État, c’était l’avancement des tournages entamés et presque terminés, comme celui d’Une autre histoire, mettant en vedette Marina Orsini, et de 5e rang.

Finalement, Dany Meloul évoque aussi cet atout dans la capacité d’adaptation des équipes de productions télé, comme Tout le monde en parle, Bonsoir, bonsoir!, ou encore Infoman, qui ont fait de la saison printanière un gros laboratoire pour la période « post-COVID ».

À tous les jours depuis l’arrêt des tournages, Radio-Canada organisait des rencontres avec différents producteurs et différentes productrices pour prendre le pouls de l’avancement de certaines réalisations à venir, et avait également des discussions avec les diverses associations (UDA, AQPM, AQTIS, etc.).

À cause que j’étais toujours en pourparlers avec [ces derniers], j’ai toujours été plus ou moins optimiste. J’étais optimiste d’abord parce que je savais que j’avais certaines fictions déjà faites, parce que j’avais les plateaux de variétés qui étaient capables de livrer, et donc, et au fil des discussions, je sentais le vent allait tourner, confie Mme Meloul.

Les gens veulent revenir travailler. On le sent. Et on est capables de faire les choses intelligemment.

Dany Meloul

Plusieurs équipes ont d’ailleurs continué la préproduction pendant que les tournages étaient au point mort. Ils n’ont pas juste attendu, ils ont continué leur travail et ils sont prêts à redémarrer, insiste Dany Meloul.

Dans toute cette malchance, elle souligne que le temps d’arrêt aura tout de même bénéfique, notamment en fiction, où les auteurs et autrices ont été largement proactifs.

Les équipes ont beaucoup avancé l’écriture pendant cette période de pandémie, il faut le dire. Donc on a beaucoup plus d’épisodes [écrits], déjà prêts à être tournés.

Dany Meloul

Des séries « laboratoires » pour l’après-COVID

Bien qu’elle partage un certain enthousiasme quant à la reprise graduelle de certaines productions de fiction, Dany Meloul concède qu’un retour à un rythme de « production normale » est impossible pour l’instant et que cela entraînera des inévitablement des coûts supplémentaires pour les productions.

La mise en place de mesures sanitaires et le changement des pratiques sur les plateaux, qui pourraient nécessiter plus de temps et plus de ressources, pourraient générer une hausse de 10 et 15 % des dépenses pour les équipes, estime-t-elle, en se fiant notamment sur les prévisions des protocoles sanitaires et des devis des producteurs et productrices.

Un plateau de tournage.

Un plateau de tournage.

Photo : Unsplash / Dimitri Houtteman

Elle ajoute que L’AQPM travaille actuellement avec les instances gouvernementales provinciales et fédérales pour venir en aide aux secteurs télévisuels et cinématographiques.

« C’est certain que si chacune de nos productions coûtent 15 % de plus, on ne sera pas capable de toutes les rentrer dans une même saison », se désole-t-elle.

Cette situation a par ailleurs ajouté un défi supplémentaire à Radio-Canada, qui a dû, en tant que diffuseur, faire des choix et des sacrifices sur des séries qui devaient avoir leur place dans la grille horaire et qui sont reportées. C’est notamment le cas de la série Plan B. « C’est un des plateaux qu’on a décidé de repousser à l’an prochain, soit vers mars ou avril », explique la directrice générale de la télé.

District 31, Discussions avec mes parents et 5e rang deviennent ainsi les trois séries qui serviront de « laboratoire » pour le télédiffuseur, chacun à leur façon.

Photo de famille : Raynald, François, Jean-Pierre, Rollande et Judith.

Raynald, François, Jean-Pierre, Rollande et Judith, les personnages principaux de la série «Discussions avec mes parents».

Photo : A. Media

« Dans le cas d’un des plateaux, ça va être un confinement total. Pour un autre, celui de District 31, qui est assez petit, on va limiter l’accès à ce plateau. Les gens doivent venir seulement quand on va tourner. Il y aura peut-être des scènes qui seront tournées avec un Plexiglas, qui sera enlevé en postproduction, par exemple ».

À l’instar des exemples de mesures sanitaires données par la productrice Fabienne Larouche, Dany Meloul explique que les conjoints ou conjointes des comédiens pourraient être mis à profit dans des scènes où des comédiens doivent se trouver à proximité.

Simon et Guy qui se battent.

Les personnages de Simon et Guy dans la dramatique « 5e rang ».

Photo : Productions Casablanca inc.

Dans le cas du plateau de 5e rang, il y a plusieurs scènes qui peuvent être tournées à l’extérieur, ce qui pourrait favoriser un certain réalisme malgré la distanciation sociale.

Je pense qu’avec les émissions de variétés, avec lesquelles on a continué d’aller de l’avant, on a créé une expérience et une expertise pour cet automne. Ces trois “laboratoires” vont aussi nous donner une expertise pour la suite des choses.

Dany Meloul

Le tournage de Deuxième chance bientôt confirmé

La situation des émissions de culture et de variété apparaît beaucoup plus certaine que celle des dramatiques. La majorité des émissions reviennent dans la programmation, dont On va se le dire, Les enfants de la télé, Infoman, 100 Génies, Au suivant, En direct de l’univers, 1ère fois, Prière de ne pas envoyer de fleurs, Silence, on joue!, Les aventures du Pharmachien, Le gros laboratoire et Tout le monde en parle, qui en sera à sa 17e saison à l’antenne.

Portrait sur son plateau.

France Beaudoin, animatrice de l'émission «En direct de l'univers».

Photo : ATTRACTION IMAGES / Eric Myre

Du côté culturel, les magazines L’Effet wow, avec Sébastien Diaz, et Esprit critique, dont l’animation est assurée par le duo formé de Rebecca Makonnen et Marc Cassivi, reprendront aussi du boulot.

Par voie de communiqué, ICI Télé a par ailleurs souligné que le tournage de l’émission Deuxième chance, avec la journaliste Monic Néron comme nouvelle coanimatrice de Marina Orsini, « sera confirmé sous peu ».

Parmi les nouveautés, on dénombre notamment Bonsoir, bonsoir!, animée par Jean-Philippe Wauthier, qui passe de la grille horaire estivale à celle de la saison régulière en format hebdomadaire, et, tel qu’annoncé plus tôt cette semaine5 chefs dans ma cuisine, une quotidienne qui vient s’ajouter à l’offre de contenus reliés à l’alimentation, tout de suite après la diffusion de la vétérane émission Ricardo.

Portrait de Geneviève O'Gleman.

La nutritionniste et animatrice Geneviève O'Gleman.

Photo : Radio-Canada / Maude Chauvin

Savourer, un rendez-vous hebdomadaire avec la nutritionniste Geneviève O’Gleman, arrive aussi sur les ondes de Radio-Canada dès l’automne.

Reconnu pour sa sensibilité et son empathie, Josélito Michaud reviendra cet automne avec une nouvelle série de rencontres intitulée Josélito au coeur du monde.

De nouvelles saisons pour Enquête et L'épicerie

Du côté des contenus télévisuels en information, ICI Télé confirme le retour de ses grands rendez-vous, tels que La facture, Enquête, Les coulisses du pouvoir, La semaine verte, L’épicerie et Découverte.

Un homme avec les cheveux blancs est devant une planète, avec le logo de l'émission Découverte.

L'animateur de l'émission «Découverte», Charles Tisseyre.

Les émissions dédiées à la jeunesse, telles que L’Agent Jean, L’effet secondaire, Alix et les merveilleux, 14 mille millions de choses à savoir reviennent sur les ondes, tandis que s’ajoute cette année Paddington.

ICI Télé affirme que davantage « de détails et de précisions » seront donnés au moment du lancement officiel de la programmation d’automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Télé

Arts