•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opposition fustige le gouvernement King sur la question des résidents saisonniers

Les chefs de partis assis côte à côte lors d'un débat public.

Peter Bevan-Baker (à droite) et l'actuel premier ministre Dennis King (à gauche) lors d'un débat en 2019.

Photo : Radio-Canada / Élisa Serret

Radio-Canada

Les députés étaient de retour à l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard ce mardi pour une session extraordinaire. La décision du gouvernement de laisser entrer les propriétaires de résidences secondaires dans la province a été le sujet central du jour et a fait l'objet de débats particulièrement animés.

Le chef de l'opposition, Peter Bevan-Baker, a commencé la période de questions en soulignant l'inquiétude de certains habitants de l'île concernant l'annonce de la semaine dernière visant à autoriser les résidents saisonniers canadiens dès le 1er juin.

Le premier ministre peut-il expliquer aux habitants de l'île pourquoi il a pris cette décision d'ouvrir nos frontières avant toutes les autres mesures? a demandé le député vert au premier ministre Dennis King.

Ce que nous faisons maintenant, c'est introduire une menace potentielle, une avenue potentielle pour une nouvelle épidémie sur l'île, a-t-il renchéri.

Le chef du Parti libéral, Sonny Gallant, a lui aussi montré son désaccord avec le gouvernement qui a, selon lui, pris une décision qui vient de nulle part.

En guise de réponse, M. King a assuré que chaque décision concernant les résidents saisonniers était prise en consultation avec la médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Heather Morrison.

Il a ajouté qu'il était important pour l'Île-du-Prince-Édouard de poursuivre sur la voie du rétablissement.

Nous devons nous rappeler que ces Insulaires saisonniers qui sont des contribuables ici, sont comme tout le monde. Ils ont le droit d'être ici, a déclaré le premier ministre King.

Toute personne se rendant sur l'île doit avoir une approbation du ministère de la Sécurité publique de la province, ainsi qu'un plan d'auto-isolement pendant 14 jours.

Je pense que nous sommes en bonne position pour le faire maintenant. Nous essayons de le faire avec prudence. Nous essayons de le faire en toute sécurité.

En retrait depuis plusieurs semaines, le ministre de la Santé, James Aylward, a lui aussi défendu la décision prise par le gouvernement.

Un bilan stable dans la province

L'Île-du-Prince-Édouard ne signale aucun nouveau cas de la COVID-19 mardi.

Il y a eu 27 cas sur l'île et tous se sont rétablis.

La Dre Morrison a indiqué, plus tôt en journée mardi, qu'il est encore plus important de suivre les directives de santé publique depuis l'assouplissement des restrictions.

Elle a ajouté qu'en cette période où il y a des cérémonies de remise des diplômes, les adolescents ne devraient pas se rassembler en grands groupes.

Les rassemblements religieux débuteront quant à eux lundi prochain, le 1er juin. Ils seront limités à 15 personnes à l'intérieur.

Ce nombre pourrait augmenter à 50 dans les prochaines semaines, si tout va bien.

Avec les informations de Julien Lecacheur et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale