•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour parlementaire en temps de pandémie dans les Territoires du Nord-Ouest

La Chambre de l'Assemblée législative des T.N.-O.

Les Territoires du Nord-Ouest sont gouvernés par un gouvernement de consensus composé de 19 députés.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Les députés des Territoires du Nord-Ouest sont de retour à l’Assemblée législative après avoir mis sur pause la session budgétaire du mois de mars pour se concentrer sur les mesures de réponse à la pandémie.

Les choses ont beaucoup changé au territoire et partout dans le monde depuis la dernière présence en Chambre des députés. Malgré une première phase de déconfinement bien amorcée, les états d’urgences territoriaux sont toujours en place et les mesures de prévention continuent de restreindre la vie économique des T.N.-O.

Comme l’a résumé la première ministre Caroline Cochrane dans son allocution, mardi : Aucun gouvernement territorial n’a jamais eu à répondre aussi rapidement à une telle menace globale sur la santé , mais les défis sont loin d’être terminés.

Au cours des trois prochaines semaines en Chambre, les députés devront, entre autres, approuver le budget opérationnel présenté avant la suspension des travaux en mars et presser le gouvernement d’en faire plus pour alléger le poids de la COVID-19 sur les Ténois.

Même budget, situation différente

Avant la pause forcée par la pandémie, la ministre des Finances, Caroline Wawzonek, avait déposé un premier budget opérationnel de près de 2 milliards de dollars.

Selon la ministre, l’essentiel de ce budget ne changera pas puisque les besoins d'opération de chaque ministère restent les mêmes.

Une grande partie de l’aide que nous avons déployée est venue essentiellement de l'abandon de nos revenus, dit-elle. Nous nous attendons à ce que cela continue, car les impôts ou les autres choses qui nous seraient dus ont été reportés.

Une femme parle devant des microphones.

La ministre des Finances des Territoires du Nord-Ouest, Caroline Wawzonek.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

La plupart des dépenses liées à la COVID-19 seront comptabilisées avec l’argent reçu d’Ottawa en tant que dépenses supplémentaires. Ces dépenses permettront de dresser un portrait plus à jour de la situation économique du territoire.

J’aimerais clarifier que je ne suis pas inquiète, explique la ministre. Nous avions un bon coussin financier et beaucoup de nos finances viennent du gouvernement fédéral, ce qui nous offre un certain confort.

Une session sur la réponse à la pandémie

La session permettra aussi aux députés réguliers de questionner plus formellement le cabinet sur ses mesures de réponse socio-économique à la pandémie.

Je ne pense pas que nos efforts de relance économique aient été aussi ciblés et opportuns qu'ils auraient pu et auraient dû l'être , a déclaré le député de Frame Lake, Kevin O'Reilly, avant le début de la session.

Kevin O'Reilly à l'Assemblée législative.

Kevin O'Reilly est le député de Frame Lake dans Yellowknife.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

En période de questions mardi, le député de Frame Lake, Kevin O’Reilly a demandé à la première ministre si elle comptait revoir les priorités du mandat du gouvernement pour mieux tenir compte des changements apportés par la pandémie.

La première ministre a répondu qu'elle avait demandé à ses fonctionnaires de revoir si les priorités du mandat sont toujours réalisables financièrement. Elle n’a pas voulu donner plus de détails de cette révision en stipulant le processus parlementaire, mais a indiqué que plusieurs éléments du mandat semblent toujours réalisables.

Avec des informations de Alex Brockman

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Politique territoriale