•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'école The King's School deviendra la nouvelle école française dans Transcona

Vue extérieure de l'école.

Située au 851, rue Panet, The King's School, qui appartenait à une communauté chrétienne, devient la nouvelle école française de la Division scolaire franco-manitobaine et accueillera des élèves de maternelle et première année dès septembre.

Photo : Radio-Canada / Justin Fraser

Le gouvernement du Manitoba annonce l'achat de l’école The King’s School, qui deviendra la prochaine école de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) dans le quartier Transcona de Winnipeg.

L’école, située sur la rue Panet près de l’avenue Callsbeck, appartenait à la communauté chrétienne Gateway Christian Community Inc. avant son rachat. La DSFM et l’école chrétienne privée partageront l’utilisation des lieux dans un premier temps, jusqu'à ce que la DSFM prenne pleinement possession de l’école le 30 juin 2022.

Cet arrangement permettra aux élèves de maternelle et de 1re année d’intégrer l’école dès le mois de septembre 2020.

C’est une bonne nouvelle pour toute la communauté, lance Bernard Lesage, le président de la Commission scolaire franco-manitobaine. Voilà un quartier où on pourra avoir une école de langue française, mais en même temps un lieu pour se rassembler au niveau communautaire et culturel, c’est excellent, dit-il.

Par ailleurs, le leader de l’équipe pastorale de la congrégation du chemin Panet de l’église Gateway, Peter Todd, se dit satisfait de l’entente. Nous sommes heureux de nous joindre à la Division scolaire franco-manitobaine pour permettre à cet établissement de continuer à répondre aux besoins de la collectivité, dit-il.

Un besoin grandissant

Le choix d’acheter une école déjà bâtie reposait avant tout sur le lieu, explique M. Lesage. Celle-ci se trouve au cœur de la zone de repêchage temporaire qui a été établie pour la nouvelle école, soit le secteur de la ville d'où proviendra la première cohorte d’élèves.

Cette zone se trouve à l’intérieur de la route périphérique, au nord de l’avenue Regent et à l’est de la rue Gateway. M. Lesage note qu’il faudra revoir toutes les zones de repêchage de la ville en fonction de la nouvelle école, en ajoutant que la DSFM cherche aussi à construire une école dans le quartier de Sage Creek.

L’obtention d’une école française pour desservir la population grandissante de Transcona était depuis longtemps une priorité des commissaires scolaires. Les parents de l’École Taché, située à Saint-Boniface, la réclamaient aussi pour décongestionner leur école qui n'arrive plus à répondre à la demande.

On sait qu’il y a beaucoup d’élèves qui viennent à l’école Taché depuis Transcona. C’est certainement l’une des raisons pour lesquelles on avait besoin de cette nouvelle école, mais ce n’est pas la seule. On sait que d’après Statistique Canada, le nombre de parents ayants droit [à l'éducation en français] dans cette région est assez substantielle, poursuit M. Lesage.

M. Lesage n’a pas voulu se prononcer sur le fait que la DSFM pourrait être en train de libérer des fonds d’immobilisation de la province pour accélérer la construction des deux autres écoles françaises promises par le gouvernement provincial. Il a cependant répété qu’il est clair que l’achat de cette école a coûté moins cher que la construction d’un nouveau bâtiment.

Bernard Lesage devant un micro.

Le président de la CSFM, Bernard Lesage

Photo : Radio-Canada

La province investit environ 13,5 millions de dollars dans ce projet. Le ministre de l'Éducation, Kelvin Goertzen, estime que l’achat et la rénovation du bâtiment permettront d’économiser 8,7 millions de dollars en comparaison avec le coût d’une nouvelle construction.

Il s’agit d’une véritable occasion gagnant-gagnant, et c’est grâce aux responsables de la Division scolaire franco-manitobaine et de Gateway Christian Community Inc., qui ont trouvé une solution créative pour faire passer les besoins des élèves en premier, dit M. Goertzen.

Lors de la dernière campagne électorale, l’été dernier, le Parti conservateur avait promis d’accélérer le financement et la création de 13 nouvelles écoles, dont une école française dans le quartier de Transcona, une à Sage Creek et une dans la ville de Brandon.

Dans un premier temps, quatre salles de classe portatives seront aménagées pour assurer le fonctionnement de l’école. Un concours ou une consultation sera tenu à une date ultérieure afin de permettre aux parents du secteur nord-est de Winnipeg de choisir un nom qui résonne dans le quartier.

L'ancienne directrice de l'École communautaire Saint-Georges, Trisha Dubé, a été nommée directrice de cette nouvelle école, la 24e de la DSFM.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique provinciale