•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Étudiants internationaux : les établissements de la région soulagés

L'extérieur du pavillon principal du Cégep de Jonquière.

Le Cégep de Jonquière accueille des étudiants étrangers.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les étudiants internationaux qui désirent suivre une formation dans un cégep ou à l'université au Saguenay-Lac-Saint-Jean pourront entamer leurs études à distance à la prochaine rentrée scolaire, même s'ils ne sont pas physiquement au Québec.

Le gouvernement a procédé à plusieurs assouplissements pour permettre à ces étudiants d'amorcer leur formation à distance. Normalement, les établissements scolaires obtiennent du financement de la part de Québec pour accueillir les étudiants internationaux à condition que ceux-ci résident dans la province.

Ces montants jouent un rôle important dans le fonctionnement des cégeps de la région et de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Le directeur adjoint aux études du Cégep de Saint-Félicien, France Voisine, se réjouit des assouplissements qui permettent aux étudiants ne possédant pas les autorisations d’immigration requises de quand même commencer leurs études.

Présentement, il y a un retard pour obtenir ces papiers-là, explique M. Voisine. On est à peu près à deux ou trois mois de retard. Si l'étudiant n'a pas ces papiers-là, on ne peut pas lui dire de venir au Canada.

« Ça va nous donner du souffle pour démarrer notre session normalement comme prévu le 24 août. »

— Une citation de  France Voisine, directeur adjoint aux études, Cégep de Saint-Félicien

Selon France Voisine, un élève sur quatre provient de l’étranger dans l’établissement de Saint-Félicien. La majorité d’entre eux étudient en Technique de tourisme et en Technique de milieu naturel. Les étudiants étrangers représentent une clientèle essentielle.

Le Cégep de Jonquière, où 350 des 3000 étudiants proviennent de l'extérieur du pays, est également satisfait des assouplissements du gouvernement. Pour le directeur général de l’établissement, Raynald Thibeault, la présence d’étudiants internationaux au collège est primordiale.

Ils sont essentiels parce qu’ils apportent une dynamique interculturelle drôlement importante au sein de notre cégep , affirme-t-il.

Dans l’établissement de Jonquière, les étudiants internationaux se retrouvent particulièrement dans les cours de génie chimique, génie électrique et de procédé industriel.Donc on retrouve une dynamique pédagogique qui est enrichie par ces étudiants-là , ajoute le directeur général.

Du côté de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), 1500 étudiants sont originaires d'autres pays. Bon nombre d'entre eux ne sont pas touchés parce qu'ils sont demeurés dans la région au début de la pandémie. L'UQAC préfère analyser les nouvelles mesures annoncées par Québec avant de commenter.

D'après les informations de Gilles Munger

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...