•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une machine distributrice de masques sans contact conçue au Québec

Elle est équipée d'un distributeur de gel désinfectant.

Une machine distributrice dotée de deux grands écrans et d'un distributeur de gel désinfectant. Elle vend des masques.

La machine d'Area vend une boîte de deux masques jetables au prix de 4 $ à 5 $.

Photo : Area

Un déconfinement progressif étant amorcé, les gouvernements recommandent désormais le port du masque dans les lieux publics. L’entreprise montréalaise Area souhaite que sa machine distributrice permette aux gens d’avoir accès à un masque de manière sanitaire, dans les endroits achalandés comme dans les entreprises.

Équipée d’un écran tactile, d’un lecteur NFC (communication en champ proche) et d’un distributeur de désinfectant pour les mains, la machine vend une boîte de deux masques jetables pour 4 $ à 5 $. Seuls les modes de paiement sans contact, comme les cartes à puce ou Apple Pay, sont acceptés.

On a essayé de diminuer au maximum les interactions avec la machine, qui a des indications d’utilisation sur son écran. Elle dit aux gens de se désinfecter les mains avec du Purell avant de faire leur sélection , explique le président du développement des affaires d’Area, Francis Desmarteaux.

Vendue 2595 $, la machine a suscité l’intérêt d’une trentaine de clients potentiels moins de deux semaines après son dévoilement.

L’aéroport de Montréal a communiqué avec nous et on a déjà signé avec des centres commerciaux de la ville de Québec et de la Rive-Sud à Montréal.

Francis Desmarteaux, président du développement des affaires d’Area

Gares de train, centres commerciaux, réceptions d’hôtels, tours de bureaux et plus : Area espère voir sa machine compacte et intelligente dans les espaces publics de toute sorte. Les grandes entreprises qui tentent d’équiper leur personnel de couvre-visages sont aussi visées.

Il y a des entreprises avec des employés qui distribuent des masques à temps plein et qui veulent automatiser ça. On propose de donner à chaque employé un numéro d’utilisateur unique qu’il entre dans la machine pour avoir son masque. Avec ça, on est capables de générer des rapports sur qui a pris des masques et combien de masques ont été pris , soutient le président du développement des affaires d’Area.

Les premières machines devraient être livrées d'ici la fin du mois de juin. La distribution de masques réutilisables est également possible, mais moins recherchée, selon Francis Desmarteaux.

Compacte et technologique

Avant de concevoir cette machine distributrice de masques, Area proposait déjà des machines distributrices compactes, sans contact et intelligentes, pouvant être placées sur un comptoir. Elles servent à distribuer des collations santé ou des articles promotionnels, et il est possible de faire un suivi des ventes ou de changer les prix à distance, vu la nature connectée de l’appareil.

Ces caractéristiques se retrouvent aussi dans la machine distributrice de masques. Seul le niveau du désinfectant à mains dans le réservoir ne peut être détecté par la machine, pour l’instant.

La machine distributrice de masques d'Area dans un centre commercial et sur un comptoir. Elle est assez compacte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La machine distributrice de masques d'Area est compacte.

Photo : Area

Du jour au lendemain, avec la pandémie, on avait beaucoup moins de trafic auprès de nos machines, comme nos clients principaux étaient des bureaux. On a eu l’idée de la machine à masques à la mi-avril, on est passés à l’action quelques jours plus tard et tout a découlé par la suite , raconte Francis Desmarteaux.

Un nouveau marché

D’après Francis Desmarteaux, il est sûr et certain que son entreprise bonifiera dans les prochains mois son offre de produits sanitaires, en distribuant par exemple des gants et des lingettes désinfectantes

Dans notre industrie, c’est un nouveau segment de marché qui est en train de s’ouvrir. Tout le monde s’est un peu renouvelé à sa manière et c’est un marché qui risque d’être là pour rester , analyse-t-il.

M. Desmarteaux croit que la pandémie aura également comme effet d’accélérer l’adoption des modes de paiement sans contact par la population et par l’industrie des machines distributrices.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Techno