•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les CHSLD de Montréal se préparent à la vague de chaleur

L'INSPQ juge désormais « approprié » d'installer des climatiseurs supplémentaires.

Des employés du CHSLD Herron vus depuis l'extérieur.

La santé publique a finalement donné le feu vert à l'installation de climatiseurs mobiles et de ventilateurs sur pied.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Préoccupée par la vague de chaleur qui se manifeste très tôt ce printemps, la santé publique de Montréal a dit « mettre les bouchées doubles » pour s'assurer que les résidents des CHSLD ne soient pas incommodés par la canicule, notamment en installant des climatiseurs et des ventilateurs sur pied.

Certains CHSLD ont déjà installé des systèmes de climatisation, tandis que d'autres établissements s'y affairent à l'heure actuelle, a indiqué mardi en point de presse Caroline Dusablon, coordonnatrice régionale des mesures d'urgence au CIUSSS Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.

Dans une nouvelle directive communiquée aux PDG des CIUSSS et des CISSS de Montréal, l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a fait savoir qu'il était désormais approprié d'ajouter des climatiseurs et des ventilateurs sur pied dans les CHSLD, selon Mme Dusablon.

Lundi, l'INSPQ est revenue sur sa position concernant le recours à ce type de climatiseurs, demandant aux gestionnaires de procéder à des évaluations du risque locales. Cette précision a été apportée après la publication d'une mise en garde concernant les climatiseurs mobiles et les ventilateurs sur pied. Selon la note, publiée au début du mois de mai, ceux-ci pouvaient représenter un risque dans un contexte de pandémie, en raison de la propagation potentielle de gouttelettes.

La dernière mise à jour de l'INSPQ à ce sujet est donc une bonne nouvelle, a souligné Mme Dusablon. Les directives sur les précautions à prendre lors de l'utilisation de ces types de climatiseurs ont été mises en application sans tarder, a-t-elle ajouté.

COVID-19 : tout sur la pandémie

Consulter le dossier complet

Une représentation du coronavirus.

Un double défi

Des cellules de travail d'urgence ont été formées dans les établissements de santé du territoire montréalais pour faire face à ce double défi, soit celui de gérer une chaleur accablante tout en s'assurant de ne pas contrecarrer les efforts de lutte contre la COVID-19.

Il faut adapter les mesures de mitigation à la nouvelle réalité COVID, et je crois qu’il va falloir être très créatifs, a déclaré la directrice régionale de santé publique, Mylène Drouin.

Bien que l’essentiel des Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de Montréal soient dotés d’au moins une zone climatisée, l’accès à ces aires pour les résidents est compliqué par la pandémie.

Comme l’a rappelé la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, lundi, il sera impératif de veiller à ce que les personnes infectées par la COVID-19 ne soient pas en contact avec celles qui n’ont pas contracté le coronavirus lors des déplacements entre les chambres et ces zones climatisées.

Selon la CSN, quatre établissements sur la dizaine de CHSLD que compte le CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal n'avaient jusqu'à tout récemment aucune aire de climatisation. Actuellement, tous nos CHSLD disposent d'aires communes et de corridors où la température est rafraîchie et déshumidifiée, a assuré de son côté une porte-parole du CIUSSS.

Des systèmes d'air conditionné seront installés dès cette semaine dans les fenêtres des résidents, en débutant par la clientèle la plus vulnérable, a-t-on précisé. Par la suite, les installations d'unités se poursuivront, selon les demandes reçues et [...] en fonction de la capacité électrique de nos installations.

Le problème de climatisation des CHSLD ne date pas d'hier. En 2018, lorsqu'une vague de chaleur s'est abattue sur Montréal, provoquant la mort de 66 personnes, des voix se sont élevées pour dénoncer l'absence de système d'air conditionné gratuit dans certaines résidences pour personnes âgées.

De l'avis de la ministre des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, il n'est pas possible pour le gouvernement caquiste de régler le problème d'un coup de baguette. Le premier ministre François Legault a indiqué lundi que son projet de réforme des CHSLD, les maisons pour aînés, devrait être lancé cet automne.

Des personnes âgées se déplacement sur la rue Laurier, par une chaude journée ensoleillée.

La chaleur accablante s'abat sur Montréal en cette semaine de mai. Les températures frôlent en moyenne les 30 degrés Celsius dans la métropole.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Pendant ce temps, les Montréalais sont à la recherche de la fraîcheur, certains d'entre eux faisant fi de l’eau très froide du fleuve Saint-Laurent pour faire une saucette à la plage de Verdun. La santé publique a demandé à la Ville de rouvrir les jeux d’eau pour enfants dans les parcs le plus rapidement possible afin de permettre aux citoyens de se rafraîchir.

Boire beaucoup d'eau, prendre des douches froides et limiter les activités physiques : voilà les conseils qu'a fournis la santé publique aux Montréalais pour traverser cette chaude semaine sans souci.

Il n'est toutefois pas prévu que la Ville adopte un plan d'intervention pour lutter contre la chaleur cette semaine. Pour ce faire, il faut que la moyenne pondérée des températures prévues sur trois jours soit égale ou supérieure à 33 °C et que les nuits soient égales ou supérieures à 20 °C ou que la température de la nuit soit supérieure à 25 °C pendant 2 nuits consécutives.

Des chiffres encourageants, selon la santé publique

Pour poursuivre son combat contre la COVID-19, la Ville a par ailleurs renouvelé jusqu’au 29 mai l’état d’urgence, qui est en vigueur sur son territoire depuis le 27 mars dernier.

Avec 272 nouveaux cas confirmés de COVID-19 dans les dernières 24 heures, le bilan montréalais s'élève désormais à 24 384 personnes déclarées positives. De ce nombre, 2584 en sont décédées.

La courbe des nouveaux cas augmente de moins en moins, et la santé publique remarque une baisse des hospitalisations et des patients aux soins intensifs, s'est réjouie la Dre Drouin.

N’en demeure pas moins que nous demandons à la population de rester vigilante, parce qu’on est dans une période où on rouvre certains secteurs d’activité, a-t-elle rappelé, au lendemain de la réouverture des commerces du Grand Montréal.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.