•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le BAPE fera l’étude du projet de GNL Québec à l'automne

La salle où devait se tenir les audiences.

Les audiences qui devaient commencer en mars à Chicoutimi ont été repoussées.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Le ministre Benoit Charrette demande au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) de repousser à l’automne l’évaluation du projet Énergie Saguenay piloté par GNL Québec.

Les audiences devaient commencer le 16 mars à Chicoutimi, mais avaient été repoussées en raison de l’éclosion de la pandémie de COVID-19 et de l’interdiction concernant les grands rassemblements.

Le BAPE se penchera donc sur le projet à compter du 14 septembre. Le mandat confié par le ministre de l’Environnement est d’une durée de quatre mois.

Les détails des audiences et le calendrier des travaux ne seront connus qu’au mois d’août. 

Avec son projet Énergie Saguenay, GNL Québec souhaite construire une usine de liquéfaction de gaz naturel en bordure du fjord.

L’ABC du projet de GNL Québec

Des pour et des contre

Il y a une dizaine de jours, les cinq chambres de commerce du Saguenay-Lac-Saint-Jean avaient publiquement demandé au gouvernement de redémarrer le processus d’évaluation environnementale le plus vite possible pour que le projet puisse cheminer. Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, avait fait la même requête. 

Du côté des opposants au projet, la Coalition fjord est toujours contre une reprise des travaux en pleine pandémie. Le porte-parole Adrien Guibert-Barthez affirme que le contexte actuel n’est aucunement favorable à la participation citoyenne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement