•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le long métrage Nîpawistamâsowin : We Will Stand Up récompensé

Deux Autochtones marchent dans un champ.

Le long métrage « Nîpawistamâsowin: We Will Stand Up » a été réalisé par Tasha Hubbard.

Photo : Capture d'écran / nîpawistamâsowin

Le long métrage Nîpawistamâsowin : We Will Stand Up, qui porte sur l’affaire Colten Boushie, un jeune Autochtone de la Première Nation de Red Pheasant tué par balle en 2016, a remporté le prix du meilleur long métrage documentaire Ted Rogers, décerné par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision.

L’organisation en a fait l’annonce sur les réseaux sociaux lundi à l’occasion du gala des prix Écrans canadiens, qui avait exceptionnellement lieu en ligne cette année.

C’est un film qui a été difficile à réaliser parce que nous n’avons jamais perdu de vue le fait que cet événement n’aurait jamais dû se produire et que Colten [Boushie] devrait encore être ici aujourd’hui, a avoué la réalisatrice Tasha Hubbard dans une vidéo publiée sur Twitter lundi lors de la remise virtuelle des prix.

Colten Boushie, qui était âgé de 22 ans au moment des faits, a été tué par balle alors qu’il se trouvait à bord d’un véhicule sur le terrain d’une ferme de Biggar, en Saskatchewan, qui appartenait à Gerald Stanley. Ce dernier a d’abord été accusé de meurtre au deuxième degré avant d’être acquitté par un jury lors d’un procès qui a fait l’objet de controverses.

À travers l’oeuvre cinématographique qu’est Nîpawistamâsowin : We Will Stand Up, Tasha Hubbard raconte ce qui a mené au meurtre du jeune Autochtone, mais elle aborde également la façon dont le système de justice au Canada a traité cette affaire.

Elle était d’ailleurs présente dans la salle d’audience lorsque Gerald Stanley a été acquitté et a mentionné à plusieurs reprises avoir vu le chagrin et l’indignation de la famille de Colten Boushie lorsque le verdict est tombé.

La mère et la cousine de Colten Boushie assises dans l'assemblée des Nations unies, montrant une photo de Colten Boushie.

La mère de Colten Boushie, Debbie Baptiste (à gauche), et sa cousine, Jade Tootoosis (à droite).

Photo : Radio-Canada / Melissa Kent

Il y a un peu plus d’un an, le long métrage Nîpawistamâsowin : We Will Stand Up avait aussi remporté le Prix du meilleur documentaire canadien ainsi qu’une bourse de 10 000 $ au Festival international canadien du documentaire Hot Docs.

Le jury avait alors indiqué que le film représentait un document durable qui relie le passé et l’avenir afin de mettre en lumière l’oppression et la résilience.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Cinéma