•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Options limitées pour se rafraîchir pendant une vague de chaleur

Des jeux d'eau dans un parc.

Ce parc aquatique de North Bay a rarement été aussi sec un jour où le mercure avoisine les 30 degrés.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Radio-Canada

Les résidents du Nipissing et d'ailleurs dans le nord ontarien n’ont pas beaucoup de choix pour contrer la vague de chaleur qui traverse la région, alors que la baignade n’est pas permise et que les jeux aquatiques sont à sec.

À Nipissing Ouest et à North Bay, les plages sont officiellement fermées à la baignade et les rassemblements ne sont pas permis en raison de la pandémie.

Il est toutefois possible de circuler dans les parcs municipaux et sur les plages.

Les parcs aquatiques sont également fermés.

Environnement Canada a publié un avertissement de chaleur pour plusieurs régions du nord-est ontarien. Un indice humidex atteignant 34 à 39 est prévu dans plusieurs régions.

Carte géographique indiquant en rouge les zones touchées par la chaleur intense.

Jeudi, un front froid se déplaçant lentement approchera depuis le nord-ouest et apportera des averses et de l’air plus frais.

Photo : Environnement Canada

Ce temps très chaud devrait persister toute la journée de mercredi, tandis qu’un front froid est attendu jeudi.

Régions touchées par l’avertissement de chaleur :

  • Chapleau — Gogama
  • Elliot Lake — Ranger Lake
  • Grand Sudbury et les environs
  • Kirkland Lake — Temiskaming Shoress — Temagami
  • North Bay — Nipissing Ouest

Des citoyens s'adaptent

Isabelle Bazinet, une résidente de Nipissing Ouest, a décidé d’amener son chien à la plage de la rivière Sturgeon. Mon chien avait l’air d’avoir pas mal chaud à la maison.

Isabelle Bazinet et son chien dans la rivière Sturgeon.

Isabelle Bazinet voulait permettre à son chien noir de se rafraîchir.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

D’autres personnes se trouvent des endroits à l’ombre ou disent que leur climatiseur suffit.

Des hommes assis à des tables de pique-nique.

Ces hommes ont l’habitude d’aller au restaurant les mardis. Ils se sont plutôt donné rendez-vous aujourd’hui sous le pavillon près de la marina de North Bay.

Photo : Radio-Canada

Recherche de solutions

La Ville de North Bay ne dispose pas en ce moment d’un centre de rafraîchissement, comme ce sera bientôt le cas dans d'autres villes comme Toronto et Ottawa.

Le responsable des communications, Gord Young, affirme toutefois que la Ville de North Bay s’intéresse à ce genre de centres.

M. Young précise que la Ville va vérifier si un tel centre pourrait être mis en place.

Conséquences

Environnement Canada indique que la chaleur extrême affecte tout le monde et que les risques sont plus grands chez les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, celles souffrant de maladies chroniques et celles qui travaillent ou font de l’exercice à l’extérieur.

On voit les pieds de garçons dans un jeu d’eau.

En période normale, les municipalités ouvriraient les jeux d’eau pour se rafraîchir, mais le coronavirus interdit ces rassemblements.

Photo : iStock

Les autorités recommandent de boire beaucoup d’eau et de rester au frais, une mesure qui pourrait se révéler difficile à appliquer quand les gens ont l'habitude de se diriger vers les centres commerciaux pour profiter de la climatisation.

Des gens font la file devant un centre de rénovation.

Les magasins ayant une entrée directe vers l'extérieur sont ouverts, mais ils limitent le nombre de clients pouvant pénétrer à l’intérieur en même temps.

Photo : Radio-Canada

Mais la COVID-19 a fait fermer ces centres et plusieurs magasins limitent le nombre de clients dans leurs établissements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Conditions météorologiques