•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Distanciation : Toronto songe à peindre des cercles au sol dans les parcs

Deux femmes dans un cercle peint au sol dans un parc.

Les cercles de distanciation physique sont déjà utilisés dans des parcs aux États-Unis, comme ici à Brooklyn.

Photo : Associated Press / Kathy Willens

Radio-Canada

Des cercles de distanciation sociale? Des parcs aux États-Unis utilisent déjà cette méthode; Toronto envisage d'emboîter le pas.

Le maire de Toronto, John Tory, dit que les fonctionnaires municipaux évaluent sérieusement la possibilité de peindre de tels cercles au sol dans les parcs, après que des milliers de résidents se furent agglutinés par beau temps samedi dernier dans le parc Trinity Bellwoods.

M. Tory espère obtenir des recommandations d'ici le week-end pour qu'elles soient mises en place dès que possible.

La Ville ajoute que les cercles de distanciation seraient d'abord testés au parc Trinity Bellwoods dans le cadre d'un projet pilote. Le concept pourrait être appliqué dans d'autres parcs par la suite.

Des photos du parc Trinity Bellwoods bondé samedi dernier ont fait les manchettes un peu partout au pays, à cause du risque de propagation de la COVID-19.

Le maire Tory s'est excusé, pour sa part, après avoir abaissé son masque sur place alors qu'il parlait à certains jeunes pour les sensibiliser à l'importance de la distanciation physique.

Beaucoup de gens dans un parc par une belle journée.

Le parc Trinity-Bellwoods de Toronto, samedi dernier.

Photo : Dre Eileen de Villa/Twitter

Dimanche, la Ville avait presque triplé le nombre d'agents patrouillant dans le parc Trinity Bellwoods et il n'y a pas eu de grand rassemblement comme samedi.

Le maire Tory ajoute que le plan actuellement à l'étude comprend une plus grande surveillance dans les parcs pour faire respecter la consigne de distanciation physique.

Aux États-Unis, le parc Dolores à San Francisco et le parc Domino à Brooklyn (New York) utilisent déjà la stratégie des cercles de distanciation pour que les résidents maintiennent au moins 2 m d'écart entre eux.

Des cercles peints sur la pelouse dans un parc.

Des cercles de distanciation physique au parc Dolores à San Francisco.

Photo : Associated Press / Noah Berger

Les infections ne baissent pas

Le taux d'infection au coronavirus en Ontario ne baisse pas comme les autorités l'espéraient, mais se maintient plutôt dans la fourchette des 400 nouveaux cas par jour depuis une semaine.

Lundi, le premier ministre Doug Ford a incité tous les résidents qui étaient au parc Trinity Bellwoods samedi à subir immédiatement un test de dépistage.

Son appel a toutefois été contredit par le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams, et l'hygiéniste en chef de Toronto, la Dre Eileen de Villa, qui ont plutôt suggéré d'attendre le développement de symptômes avant d'obtenir un test, de pratiquer la distanciation et de porter un masque entre-temps. La période d'incubation de la COVID-19 est de 5 à 14 jours.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique municipale

Politique