•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel organisme veut sensibiliser les Canadiens aux défis économiques de l'Alberta

Un panneau publicitaire de Fairness Alberta.

Avec sa campagne publicitaire, l'organisme Fairness Alberta espère rallier les Canadiens à sa cause. Cette publicité est affichée à Ottawa.

Photo : Fairness Alberta

L’organisme Fairness Alberta veut sensibiliser les Canadiens à la contribution financière de l’Alberta au Canada et aux défis auxquels son industrie pétrolière fait face présentement.

Depuis lundi matin, un panneau publicitaire bilingue faisant état de 324 milliards de dollars contribués par l'Alberta au budget fédéral depuis l'an 2000 est apparu sur le boulevard Saint-Laurent à Ottawa.

La campagne qui comprend également des publicités en ligne est organisée par Fairness Alberta, un organisme sans but lucratif financé par des dons de particuliers, selon son directeur général Bill Bewick.

L'organisme qui se dit non-partisan est composé entre autres d'anciens politiciens conservateurs albertains comme l'ancien ministre adjoint David Dorward et de membres de l'industrie pétrolière comme l'ex-président de l'Association canadienne des producteurs pétroliers, Dave Collyer.

Il faudra toujours sensibiliser les gens au fait que l’Alberta doit être traitée de manière plus équitable.

Bill Bewick, directeur général, Fairness Alberta

Pour y arriver, nous devons sensibiliser les gens à l'énorme contribution de l'Alberta au reste du Canada dans les dernières années, aux obstacles à notre prospérité et à quel point la prospérité de l'Alberta peut profiter au Canada [...] avec la création d’emplois notamment, explique Bill Bewick.

Des chiffres sujets à interprétation

Sur la page d’accueil de son site Internet, l’organisme affiche le montant de la contribution nette de l’Alberta au Canada entre l’an 2000 et 2019, soit un peu plus de 324 milliards de dollars, selon Fairness Alberta.

Nous présentons les faits en utilisant les chiffres de Statistiques Canada, tout en essayant d’éviter de publier des informations subjectives sur notre site, affirme Bill Bewick qui qualifie le montant d’énorme.

Selon Daniel Béland, directeur de l'Institut d'études canadiennes de l'Université McGill, ces données doivent cependant être mises en contexte.

S’il est vrai selon lui que les Albertains ont payé plus d’impôts que ce qu’ils ont reçu de la part du gouvernement fédéral, c’est en partie parce que la province a le revenu par habitant le plus élevé au pays et la population la plus jeune.

La jeunesse c’est important parce que quand on met les pensions de vieillesse, le supplément de revenu garanti et le régime de pensions du Canada ensemble, ça fait que les Albertains reçoivent moins en matière de pension de vieillesse en moyenne que d’autres provinces, explique-t-il.

Les Albertains payent plus d’impôt parce qu’ils sont plus riches en moyenne.

Daniel Béland, directeur, Institut d'études canadiennes, Université McGill

Trevor Tombe, économiste à l’Université de Calgary partage cette opinion : Le fait que les Albertains payent plus d’impôts fédéraux que le montant re-dépensé dans la province par le gouvernement fédéral est une conséquence inévitable de la force de notre économie. [...] Ce n'est pas injuste.

Daniel Béland souligne cependant que la contribution nette des Albertains a presque diminué de moitié depuis 2014, passant de 6625 $ à 3994 $, selon des chiffres publiés sur le site de Fairness Alberta.

Le problème qu’ils décrivent n’est pas un problème qui va en grandissant. C’est un problème qui est de moins en moins important parce que l’Alberta est proportionnellement moins riche qu’elle l’était à cause de la chute des prix du pétrole. Ça n’a rien à voir avec les transferts fédéraux, dit-il.

Rallier les Canadiens en temps de crise

Pour Bill Bewick, la crise économique provoquée par la pandémie de la COVID-19 met en lumière l'importance de rallier les Canadiens à la cause albertaine.

L’Alberta pourrait stimuler l’économie de tout le pays si on lui laisse atteindre son plein potentiel.

Bill Bewick

Bill Bewick affirme d'ailleurs que Fairness Alberta espère avoir bientôt assez de fonds afin de lancer des campagnes publicitaires similaires dans d’autres provinces comme le Québec et la Colombie-Britannique.

Daniel Béland croit cependant que le message d’Alberta Fairness pourrait avoir du mal à résonner à l’extérieur de l’Alberta.

C’est vraiment un outil politique de mobilisation provinciale pour faire des pressions sur Ottawa. Ils vont devoir penser à ce qui peut profiter à l’Alberta, mais à d’autres provinces, parce que s’ils ne se concentrent que sur l’Alberta, ça va être plus difficile d’avoir l’appui des gens dans les autres provinces comme le Québec et la Colombie-Britannique, pense-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique provinciale