•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand la maladie de Lyme s’attaque au cœur

Samuel Brandt souriant entouré des ses soeurs.

Samuel Brandt, qui est mort de complications liées à la maladie de Lyme, entouré de ses soeurs.

Photo : Canadian Medical Association Journal

Radio-Canada

Samuel Brandt, un père de famille de 37 ans en bonne santé, est mort de complications liées à la maladie de Lyme. Sa famille veut parler de son cas afin de sensibiliser le public à une conséquence rare de cette maladie.

Durant l’été 2018, la famille de Samuel Brandt a remarqué des éruptions cutanées rouges en forme de cercles concentriques sur sa poitrine et son dos. Quelques semaines plus tard, il a reçu un diagnostic de cardite de Lyme, mais il était déjà trop tard.

L’histoire de Samuel Brandt figure dans un article écrit par trois chercheurs manitobains, publié lundi dans la revue médicale Canadian Medical Association Journal.

L’un des coauteurs de l’article, le Dr Richard Rusk, de Santé, Aînés et Vie active Manitoba, dit que la cardite de Lyme est méconnue et peu documentée. La cardite de Lyme, c’est l’infection du cœur par la bactérie qui cause la maladie de Lyme.

Le nombre de cas au Manitoba de la maladie en général est à la hausse, alors nous devons vraiment nous arrêter et penser à ces cas, dit-il.

Au Canada, le nombre annuel de cas de maladie de Lyme est passé de 144 en 2009 à 2025 cas en 2017. Selon l’article, la cardite de Lyme est sous-déclarée, même dans les régions où il y a une forte prévalence de la maladie.

Une éruption cutanée caractéristique de la maladie de Lyme.

L'un des symptômes de la maladie de Lyme est une éruption cutanée qui peut avoir la forme d'une cible.

Photo : Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Selon le Dr Rusk, il est particulièrement important de déterminer si une personne a été mordue ou exposé à des tiques si elle présente des problèmes cardiaques à ce moment-ci de l’année. Si c’est le cas, il faut agir rapidement, dit-il.

La cardite de Lyme peut causer des étourdissements, des évanouissements, et un ralentissement du rythme cardiaque, ce qui peut causer des dommages au cœur.

Le plus important, c’est de commencer le traitement. Il ne faut pas attendre le test pour commencer le traitement. Il faut administrer des antibiotiques, poursuit le médecin.

Le cœur de Samuel Brandt avait déjà subi trop de dommages pour que les antibiotiques lui viennent en aide. Il est mort 48 heures après l’administration des médicaments.

Deux tiques de l'espèce responsable de la maladie de Lyme sur un doigt.

Deux tiques responsables de la maladie de Lyme .

Photo : iStock

Nous pensons qu’il est important que les médecins voient ce qui est arrivé à Samuel, pour qu’ils pensent à la cardite de Lyme lorsqu’ils voient des patients similaires, dit la coauteure de l’article Milena Semproni.

Nous voulons nous assurer que ce genre de tragédie n’afflige pas un autre jeune homme, une autre jeune femme, ou une autre famille, poursuit-elle.

La plus jeune sœur de Samuel Brandt, Jeannine Brandt, dit que sa famille a participé au projet de recherche afin de sensibiliser le public et les médecins, et de mettre de demander aux systèmes médicaux canadiens de prendre la maladie de Lyme plus au sérieux.

Nous voulons amener les systèmes médicaux à avoir des tests de la maladie de Lyme plus fiables et complets, et ces tests devraient être disponibles plus rapidement, dit-elle.

Pour éviter les morsures de tiques :

  • Porter des vêtements longs, clairs, unis et fermés (fixer le bas de pantalon dans les chaussettes);
  • Utiliser des répulsifs à moustiques;
  • Faire un contrôle visuel systématique au retour de chaque sortie (aisselles, plis des genoux, pubis, nombril, cuir chevelu, arrière des oreilles).

Que faire en cas de morsure :

  • Utiliser une pince à bouts pointus pour l'enlever soigneusement sans écraser le corps de la tique;
  • Marquer la date dans un calendrier pour garder une trace en cas d'infection.

Avec les informations de Rachel Bergen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !