•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents favorables à un retour en classe en septembre

Des élèves du primaire se déplacent dans un corridor d'école.

Les mesures de santé sur les enfants qui tombent malades à l'école inquiètent près de 65 % des parents qui ont répondu au questionnaire de la FPFA.

Photo : Radio-Canada

Selon un sondage de la Fédération des parents francophones de l’Alberta (FPFA), 90 % des 1403 parents qui ont répondu au questionnaire envoyé au début du mois souhaitent une rentrée dans les écoles en septembre prochain.

Le questionnaire a été envoyé aux parents de 8400 élèves francophones pour comprendre leurs attentes et leurs inquiétudes au sujet d'un possible retour en classe en septembre.

Alors qu’une bonne proportion d’entre eux (43 %) s’inquiètent peu du port d’équipement de protection individuelle par les élèves, la majorité est inquiète en ce qui concerne les mesures d’hygiène (64 %), les normes de désinfection (56 %) et de distanciation sociale (54 %) dans les écoles.

À Cremona, en Alberta, Andrea Reid s'entretient avec son fils, Evan,14 ans, qui fait du travail scolaire à la maison durant la pandémie de COVID-19.

Près de 52 % des répondants affirment avoir eu de la difficulté avec l'école en ligne.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Selon la vice-présidente de la FPFA, Nadine Morton, les effets de la situation sur la santé mentale des enfants préoccupent beaucoup de parents. On vit tous un moment d’incertitude et d’inconnu. On veut tous revenir à une vie normale, explique Mme Morton.

Ce questionnaire a permis à la FPFA de produire un rapport qui a été remis à la ministre provinciale de l’Éducation, Adriana LaGrange.

Cette dernière a annoncé au début du mois que son ministère élaborait trois possibilités pour la prochaine rentrée scolaire :

  • une rentrée scolaire normale;
  • la poursuite des cours en ligne;
  • une rentrée partielle avec des restrictions.

Par ailleurs, 72 % des parents qui ont répondu aux questionnaires de la FPFA sont favorables à un calendrier modifié pour une rentrée partielle. Toutefois, comme le plan de retour sur les bancs d'école est en cours d’élaboration, la province a peu de détails sur les modalités d’une rentrée de ce type.

Une enseignante de l'école Les Sittelles, de Saint-Georges, dans sa classe. Les pupitres des élèves sont très espacés l'un de l'autre.

Au Québec, plusieurs écoles primaires ont déjà rouvert sauf à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

Cependant, le porte-parole du ministère provincial de l’Éducation, Colin Aitchison, dit que la province s'informe aussi auprès d’autres conseils scolaires pour élaborer un plan de retour pour l’année scolaire qui vient.

Une fois le plan finalisé, nous le communiquerons au système éducatif et au public, ajoute le porte-parole.

Selon lui, l’objectif est de communiquer ce plan avant le 1er août pour que les écoles aient le temps de l’implanter.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Éducation