•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les futurs pilotes peuvent reprendre leur formation au CQFA

Un étudiant qui porte des gants, debout, à côté d'un avion de brousse.

Les étudiants doivent porter des gants lors de la désinfection des appareils.

Photo : Rosalie Dumais-Beaulieu

Rosalie Dumais-Beaulieu

C'était jour de rentrée scolaire lundi pour les étudiants du Centre québécois de formation en aéronautique (CQFA) du Cégep de Chicoutimi. Une dérogation de la santé publique régionale permet cette reprise.

Elle était nécessaire parce que les étudiants doivent atteindre un certain nombre d'heures de vol pour poursuivre leur formation. Sans les cours pratiques du printemps, l'automne aurait été compliqué, d'autant plus que les conditions de vol ne sont pas optimales à ce moment.

Les 76 étudiants doivent toutefois suivre un protocole serré. Les appareils doivent être désinfectés après chaque sortie et la cafétéria a notamment été réaménagée.

Quand tu ne peux pas respecter le 2 mètres, ce qui est impossible dans le cockpit de nos appareils, c'est le port du masque qui est obligatoire en tout temps. Puis avec toutes les autres mesures, on a modifié la manière dont on circule dans l'école. Ça nous a forcés à nous renouveler, explique le directeur du CQFA, Steeve Noreau.

Vingt-cinq étudiants provenant de zones chaudes de la COVID-19 doivent rester en quarantaine jusqu'à ce qu'ils obtiennent un résultat négatif à un test de dépistage.

Un retour attendu

La dérogation accordée par la santé publique régionale a enlevé un lourd poids sur les épaules de la direction. Au mois d'août, ça ne sera pas différent de ce que c'est présentement donc on est aussi bien de prendre le taureau par les cornes maintenant , illustre Steeve Noreau.

Il rappelle également que les conditions météorologiques sont plus propices en ce moment qu’à l’automne pour voler. Le CQFA déploie tous ses efforts afin que les étudiants de troisième année puissent graduer d’ici le mois de juillet.

Nous, c'était la dernière année, il y a quelques semaines ça aurait été notre graduation en théorie, donc ça faisait un peu mal de voir le temps qui passait et d'être loin de nos machines. C'est sûr qu'on est tous fébriles de revenir. J'ai hâte. On voit l'objectif de la licence commerciale qui arrive , raconte l'étudiant Félix Labelle.

Les autres étudiants devront poursuivre leurs cours pendant tout l’été, sans interruption, jusqu’au début de la nouvelle année scolaire en août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation