•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de la gratuité pour marcher au mont Orford

Marais-de-la-rivière-aux-cerises avec vue sur le Mont Orford

Vue sur le Mont Orford

Photo : Radio-Canada / Annie Corriveau

Radio-Canada

Les randonneurs qui souhaitent arpenter les sentiers du mont Orford devront bientôt payer pour le faire. À compter du 20 juin, il en coûtera 8 dollars notamment aux Sherbrookois et aux visiteurs provenant de l'extérieur de l'Estrie.

Les gens de la MRC Memphrémagog, qui compte, entre autres, les municipalités de Magog, d'Ayer’s Cliff, d'Eastman, d'Hatley et de Stanstead pourront y accéder gratuitement cet été. Mais ils devront néanmoins payer quatre dollars à partir de l'été 2021.

Le conseil d'administration de la Corporation Ski & Golf Mont-Orford a justifié cette décision par les besoins grandissants des marcheurs et la nécessité d'encadrer la pratique de la marche sur la montagne.

Depuis cinq ans, la randonnée pour monter la montagne est de plus en plus populaire, fait savoir Simon Blouin, directeur général de la Corporation Ski & Golf Mont-Orford.

Les gens demandent de plus en plus de services comme des toilettes au sommet ou encore pour ramasser des déchets. Il y a de plus en plus de frais pour nous.

Une citation de :Simon Blouin, directeur général de la Corporation Ski & Golf Mont-Orford

On n’a aucun argent public qui nous aide au niveau de notre fonctionnement. Il n’y a aucune taxe pour la montagne. Il y a eu de l’argent public investi dans les infrastructures comme on le voit dans d’autres montagnes complètement privées, mais pas pour notre fonctionnement, tient à rappeler Jacques Demers, président de la Corporation Ski & Golf Mont-Orford et préfet de la MRC Memphrémagog.

Comme à la SÉPAQ, comme dans les endroits publics, il y a une certaine réglementation. Ça va ressembler beaucoup à ce qu’on veut faire du côté du mont Orford.

Une citation de :Jacques Demers, président de la Corporation Ski & Golf Mont-Orford et préfet de la MRC Memphrémagog

En plus de salles de bain et de douches, ces frais financeront l’amélioration de la signalisation et de l’entretien des sentiers, permettront d’employer une personne pour guider et informer les randonneurs ou encore serviront à entretenir le stationnement, explique-t-on dans un communiqué.

Les pistes et sentiers du mont Orford ouvriront dès ce jeudi 28 mai pour les adeptes de randonnée pédestre et de plein air, entre 8 h et 20 h, et ce, jusqu’au 1er novembre. Les dates d’ouvertures et de fermeture peuvent toutefois varier en fonction de la fonte ou des précipitations de neige en début et en fin de saison de ski, rappelle-t-on.

Une fausse bonne idée

De son côté, Patrick Lagrandeur, Magogois qui est l’instigateur de la pétition Le mont Orford n’est pas une propriété privée , lancée dimanche, pense que cette nouvelle tarification est une fausse bonne idée.Charger la nature, ce n’est pas la direction vers laquelle on voulait aller, lance-t-il.

M. Lagrandeur pense également qu’il y aurait pu avoir des discussions au préalable . Ici, chacun paie ses taxes et sa maison. On n’a pas besoin de payer pour des douches. On a juste besoin de stationner notre voiture. Certains n’ont même pas besoin de stationner, souligne-t-il.

On trouve que c’est un peu superflu d’aller chercher ces fonds-là surtout que ça va refroidir certaines personnes moins nanties d’accéder à la montagne.

Une citation de :Patrick Lagrandeur, instigateur de la pétition Le mont Orford n’est pas une propriété privée

La pétition qu’a lancée ce dernier demande de rendre accessible aux marcheurs le mont Orford dès que possible, c'est-à-dire au moment où les opérations de ski cessent.

Alors que l’organisation avance qu’elle ne rend pas les sentiers accessibles après la saison de ski pour des raisons de sécurité, M. Lagrandeur juge que ces arguments concernant la sécurité ne tiennent pas la route.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !