•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les centres commerciaux pourront rouvrir le 1er juin dans l'Est-du-Québec

Un corridor du Carrefour Rimouski.

Les centres commerciaux pourront rouvrir le 1er juin à l'extérieur de grande région de Montréal.

Photo : Radio-Canada

Les centres commerciaux situés dans les régions à l'extérieur du Grand Montréal pourront rouvrir le 1er juin. Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, doit donner les détails de cette réouverture mardi.

Au centre commercial Plaza Arthur-Buies de Rimouski, on accueille la nouvelle avec enthousiasme.

Muni d'une visière de protection lors de l'entrevue, le gérant du centre, Robin Proulx, a expliqué que des aménagements sont déjà prévus afin que l'activité commerciale se déroule sans risque pour les consommateurs.

C'est sûr que ça va être d'une autre forme. Il n'y aura pas de flânage, pas de rassemblements dans les corridors. Les gens vont se diriger directement où ils ont besoin de faire affaire.

Robin Proulx, gérant de la Plaza Arthur-Buies

Il ajoute qu'il voit tout de même la réouverture des centres commerciaux d'un bon œil.

Selon Robin Proulx, le plus important est que l'expérience de magasinage soit sécuritaire tout en demeurant tout de même plaisante pour le consommateur. Ça va être une autre façon de vivre le magasinage, estime-t-il.

COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

De la même manière, Sandra L'Écuyer, de la compagnie Cominar qui possède le Carrefour Rimouski et le centre commercial de Rivière-du-Loup, dit que son entreprise travaille déjà depuis plusieurs semaines afin que la réouverture se fasse de manière sécuritaire pour tous.

Pour que la distanciation physique soit respectée entre les visiteurs et les travailleurs, elle explique qu'il y aura des ajouts à la signalisation certains secteurs des centres commerciaux seront fermés.

Un panneau de plexiglas dans un commerce.

Des dépenses comme celles engendrées par l'installation de panneaux de plexiglas ont pour protéger les employés contre les risques d'infection au coronavirus s'accumulent pour les commerçants.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Mme L'Écuyer ajoute que les équipes de sécurité seront plus vigilantes et s'assureront de faire respecter les règles en vigueur.

Le centre commercial Le Carrefour Rimouski compte 66 commerces, une vingtaine de commerces sont regroupés à la Plaza Arthur-Buies. Le centre d'achats de Rivière-du-Loup en contient 70.

Imposition d'une « taxe COVID-19 » à venir?

De plus en plus de commerçants parlent d'une « taxe COVID-19 » qui pourrait s'ajouter aux factures des consommateurs dans la région.

Ce phénomène est déjà observé aux États-Unis et à Montréal.

Cette taxe servirait à supporter les commerçants dans les coûts pour la mise en place de mesures comme l'achat d'équipement de protection ou l'embauche de personnel supplémentaire.

Le directeur général de la Chambre de commerce et de l'industrie de Rimouski-Neigette, Jonathan Laterreur, estime qu'il est inévitable que le coût de certains produits augmente prochainement en raison de la hausse des coûts liés à la crise sanitaire pour les commerçants.

Le commerçant pris avec des dépenses qu'il n'avait vraiment pas avant et puis, avec une clientèle qui est amoindrie, bien là, à un point, il va falloir qu'il va fasse des augmentations, malheureusement.

Jonathan Laterreur, directeur général de la Chambre de commerce et de l'industrie de Rimouski-Neigette

La directrice générale de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup, Marie-Hélène Collin, affirme, elle aussi, que les dépenses ont augmenté pour les détaillants de la région.

Je ne sais pas si cette taxe-là va apparaître sur nos factures dans le Bas-Saint-Laurent, mais tout ce que je sais, c'est que pour nos commerces, ça coûte plus cher, soutient-elle.

Avec des informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Commerce