•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa veut donner 10 jours de congé de maladie payés aux travailleurs

Gros plan du premier ministre Justin Trudeau.

Le premier ministre Justin Trudeau, en conférence de presse lundi devant sa résidence de Rideau Cottage

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Le gouvernement fédéral et les provinces discutent de la possibilité d'offrir d'ici quelques mois dix jours de congé de maladie payés aux travailleurs du pays, a révélé lundi Justin Trudeau.

L'objectif poursuivi est d'éviter que des travailleurs qui ont des symptômes grippaux se sentent forcés d'aller au travail et contribuent ainsi potentiellement à la propagation de la maladie, a expliqué le premier ministre canadien.

Si quelqu'un commence à avoir des symptômes d'une grippe ou de la COVID-19 – il ne sait pas c’est lequel, évidemment – il ne devrait pas se sentir obligé d'aller travailler pour pouvoir appuyer [sa] famille, a-t-il dit.

On veut enlever ce vecteur de transmission qui [existera] si des gens dans des emplois, particulièrement des emplois peu rémunérés, sont obligés d’aller travailler même s’ils ont des symptômes de la COVID-19.

On ne veut pas que les gens aillent au travail malades. Pour l'empêcher, nous sommes prêts à travailler avec les provinces pour mettre en place un système de congés de maladie.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le premier ministre a toutefois offert peu de détails sur ce qui est discuté. C'est une conversation qui va continuer, mais les mécanismes ne sont pas évidents, a-t-il admis. La facture et les détails seront encore à fignoler.

M. Trudeau dit souhaiter que la mesure soit en place l'automne prochain, et admet que la facture sera vraisemblablement payée par des deniers publics, du moins dans un premier temps.

On est dans une situation de crise, où les entreprises n'ont pas énormément de flexibilité financière. Donc, on s'attend à ce que, pendant cette crise, ce soit le gouvernement, ou les gouvernements, qui [en] assument une grande partie, a-t-il dit.

Mais je pense qu’une des réflexions que nous devons avoir pour le long terme, c’est [que] quand on sortira de cette crise, ce sera peut-être important de s'assurer que tous les travailleurs, quel que soit leur emploi, à travers le pays, aient accès à des congés de maladie, et on va travailler avec le secteur privé pour assurer ça, a-t-il ajouté.

Plusieurs provinces ont indiqué leur intérêt pour cette mesure, d'abord mise de l'avant par le premier ministre néo-démocrate de la Colombie-Britannique, John Horgan, a encore dit Justin Trudeau, sans préciser lesquelles.

À Québec, le premier ministre François Legault est demeuré prudent lorsqu'il a été interrogé à ce sujet, en soulignant que les pourparlers, entrepris au cours des derniers jours, n'en sont qu'à leur tout début.

Faut voir qui paierait les congés, effectivement. Dans certains cas, les entreprises sont déjà en difficulté financière, donc ce serait difficile de leur demander de financer ces journées-là, a-t-il d'abord déclaré.

Mais même dans l'organisation du travail, ça pose certains défis à certaines entreprises. [..] Donc on est en train d’analyser les impacts et nous-mêmes d’en discuter aussi avec les entreprises.

François Legault, premier ministre du Québec

Une voie de passage pour la poursuite des travaux en mode virtuel aux Communes?

L'annonce de ces discussions pourrait aussi permettre au premier ministre de s'assurer de l'appui du Nouveau Parti démocratique (NPD) pour que les travaux à la Chambre des communes ne reprennent pas leur cours normal, comme le souhaite le Parti conservateur.

Avant l'annonce, le parti de Jagmeet Singh avait fait savoir que son appui au plan libéral était conditionnel à des gestes concrets de la part du gouvernement pour instaurer des congés de maladie payés et offrir une aide aux personnes handicapées.

Avant même que le premier ministre ait fini de parler, le parti a envoyé un communiqué aux médias clamant que son chef, Jagmeet Singh, a obtenu deux semaines de congé de maladie payé pour chaque travailleur et travailleuse au Canada en poussant le gouvernement fédéral à agir.

Nous continuerons à faire pression sur le gouvernement pour qu'il respecte cet engagement et qu'il travaille avec les provinces pour que les congés de maladie soient permanents à l'avenir.

Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti démocratique

Au cours des dernières semaines, les députés fédéraux ont siégé en personne tous les mercredis, et ont participé à des séances de travail virtuelles les mardis et les jeudis. Cette entente était en vigueur jusqu'à aujourd'hui.

De nouvelles mesures et une ligne d'aide téléphonique

M. Trudeau a aussi rappelé que les propriétaires de locaux commerciaux peuvent maintenant se rendre sur le site de la Société canadienne d’hypothèques et logement pour s’inscrire au Programme d’aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial.

Les propriétaires qui ont jusqu'à dix locataires admissibles au Québec, en Colombie-Britannique, en Alberta ou dans la région de l’Atlantique, sont invités à présenter une demande dès lundi. Ceux du Manitoba, de la Saskatchewan, et de l’Ontario sont priés d’attendre à mardi.

Les propriétaires qui ont plus que dix locataires pourront présenter leur demande plus tard cette semaine.

M. Trudeau a aussi révélé que la date limite pour déposer une déclaration de revenus des sociétés T2 ou une déclaration de revenus des fiducies T3 a été reportée jusqu’au 1er septembre.

L'objectif est d'enlever de la pression durant la saison des impôts, a-t-il dit.

Le premier ministre a également annoncé le lancement d'une ligne téléphonique en collaboration avec la Chambre de commerce du Canada pour aider des entreprises à obtenir l'aide d'un comptable ou d'un conseiller financier.

Les entrepreneurs et les petites entreprises vulnérables, les organismes de bienfaisance et les organismes à but non lucratif peuvent y accéder en appelant le Service d’aide à la résilience des entreprises au 1-866-989-1080.

Cette initiative s’adresse particulièrement aux organisations qui n’ont peut-être pas accès à des conseils financiers, a précisé Justin Trudeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !