•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sauvetage d'un faucon pèlerin piégé dans une tour de téléphonie cellulaire

Un faucon pèlerin dans une cage.

Le faucon pèlerin, qui a la taille d'un corbeau, un bec crochu et de puissantes griffes, est une espèce menacée au Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Walther Bernal/CBC

Radio-Canada

Un faucon pèlerin a été secouru samedi dans le quartier de Dufferin, à Winnipeg. Il a été placé en sécurité au centre de réhabilitation Wildlife Haven d'Île-des-Chênes.

L’oiseau avait réussi à entrer à l’intérieur d’une tour de téléphonie cellulaire, située près de la rue McPhillips et de l’avenue Jarvis. Il a été incapable d'en sortir.

Un technicien de maintenance qui avait remarqué l'oiseau, une femelle, a alerté le centre de réhabilitation d’Île-des-Chênes.

Quand les secouristes ont regardé à l’intérieur de la tour, qui est en fait un long tube, ils ont vu au fond qu’un faucon s’y trouvait, indique Zoe Nakata, la directrice générale du centre. L’oiseau ne pouvait pas voler.

Les agents ont déterminé que l’oiseau était en mauvaise santé et assez faible.

Des gens tentent de sauver un faucon.

Les secouristes ont essayé plusieurs techniques afin de parvenir à prendre l'oiseau qui était coincé à l'intérieur du corps de la tour.

Photo : Radio-Canada / Walther Bernal/CBC

Pour secourir le faucon pèlerin, ils ont essayé plusieurs techniques qui se sont révélées infructueuses. Ils ont finalement décidé de se glisser à l’intérieur de la tour.

Cette option a fonctionné. L’oiseau a été pris en charge par le centre de réhabilitation situé au sud de Winnipeg.

Le faucon était déshydraté, mais n’était pas blessé.

Nous le soignons maintenant pour qu’il se remette sur pied, pour pouvoir le relâcher, explique Zoe Nakata.

Selon cette dernière, l’oiseau pourrait retrouver la vie sauvage d'ici deux à six semaines.

Les secours ont indiqué qu'ils avaient trouvé les restes de deux autres faucons à l’intérieur de la tour.

D’après Zoe Nakata, l'entreprise Telus, propriétaire de la tour, a indiqué que le haut de cette dernière sera scellé pour qu’aucun autre oiseau ne tombe dedans.

Le faucon pèlerin est une espèce en danger dans la province, selon la Loi sur les espèces et les écosystèmes en voie de disparition.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !