•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il faut s’attendre à une congestion à la reprise des examens de conduite

Égoportrait de l'adolescente souriante devant sa voiture.

Cora Mitchell, comme bien d'autres jeunes à Terre-Neuve-et-Labrador, a hâte de pouvoir subir son examen de conduite automobile.

Photo : Gracieuseté/Cora Mitchell

Radio-Canada

De nombreux apprentis automobilistes à Terre-Neuve-et-Labrador attendent le feu vert des autorités pour subir leur examen de conduite qui a été reporté dans le cadre des mesures de prévention de la COVID-19.

Il n’y a pas eu d’examen menant à un permis de conduire non commercial depuis la suspension, à la mi-mars, des services gouvernementaux non urgents livrés en personne.

Les apprentis conducteurs doivent vraisemblablement s’attendre à être très nombreux au départ lorsque les examens de conduite seront à nouveau autorisés.

Cora Mitchell, 16 ans, de Gander, n’a pas encore pu subir son examen de conduite à cause de la suspension du service. L’adolescente explique qu’elle souhaite devenir autonome quand il s'agit de faire des courses, d’aller à l’école ou de visiter des amis. Mais sa voiture d’occasion qu’elle a payée en travaillant dans un restaurant reste garée pour le moment.

À quand la reprise des examens de conduite?

Le ministre de la Santé, John Haggie, dit croire que les examens de conduite seront à nouveau offerts lorsque la province passera au niveau d’alerte 3.

L’agence Service TNL, qui supervise ces examens, est moins catégorique. Il faut attendre que la Santé publique permette à nouveau aux conducteurs et à leur passager de siéger côte à côte dans le véhicule avant de reprendre les cours de conduite automobile du secteur privé et les examens de conduite, précise-t-elle.

Service TNL compte 14 examinateurs de conduite. Elle estime qu'environ 1600 apprentis automobilistes par mois attendent de subir leur examen. Elle dit chercher le moyen le plus efficace de rattraper le retard lorsque le service reprendra.

Plusieurs autres services entourant le permis de conduire restent offerts sur le site Internet du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador (Nouvelle fenêtre).

Dieu merci, les apprentis sont très patients, affirme le propriétaire de l’école Smart Driver Training à Saint-Jean, Paul Prowse.

Plusieurs parmi ses clients, dit-il, comprennent la situation, mais ils appellent et demandent à quel moment les cours de conduite vont reprendre.

Lorsque ce sera le cas, il faudra respecter de nouvelles consignes. Les instructeurs devront poser des questions aux apprentis pour évaluer le risque, les véhicules devront être désinfectés, et les instructeurs comme les apprentis devront porter un masque et des gants, explique M. Prowse.

Paul Prowse portant une veste réfléchissante se trouve devant une voiture de son école de conduite automobile.

Les apprentis devront être patients lorsque Service TNL tentera de rattraper le retard à la reprise des cours et des examens de conduite, explique le propriétaire de l'école privée Smart Driver Training, Paul Prowse.

Photo : CBC/Katie Breen

Quant aux cours en classe, M. Prowse compte organiser plus de séances avec moins d’apprentis à la fois afin de respecter la consigne d’éloignement physique.

Paul Prowse recommande la patience aux jeunes qui ont hâte de prendre le volant. Ils attendent depuis des années et il leur suffit d’attendre encore quelques mois étant donné les circonstances, explique-t-il.

Avec les renseignements de Katie Breen, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Santé publique