•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canicule au Québec : la chaleur complique le combat dans les CHSLD

Le mercure indique 35 °C sur un thermomètre.

Le mercure pourrait bien dépasser les 30 °C pendant trois journées consécutives cette semaine.

Photo : iStock / Marc Bruxelle

Le Québec devra combattre à la fois la COVID-19 et la chaleur cette semaine, alors que la province pourrait vivre une des canicules les plus hâtives de son histoire. La situation dans les CHSLD pourrait d'ailleurs se compliquer pendant que les records de chaleur vont tomber.

Entre 25 et 33 % des chambres en CHSLD sont climatisées à l'heure actuelle au Québec. Et d'ici quelques heures, l'humidité rendra la chaleur encore plus difficile à supporter dans le sud du Québec.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, avoue que gérer cette chaleur accablante en CHSLD sera particulièrement compliqué cette année en raison de la COVID-19.

Cette année, il y a la COVID-19 et dans certains CHSLD, on a des personnes infectées tandis que dans d’autres ailes il y a des personnes qui ne le sont pas. Alors on ne peut plus transporter les personnes comme on le faisait auparavant pour les amener dans une zone fraîche pour qu’elles puissent se rafraîchir, a-t-elle indiqué lundi à l'émission Tout un matin.

Des solutions sont envisagées par l'équipe de la ministre, comme l'installation rapide dans certaines fenêtres de systèmes de climatisation qui peuvent propulser de l’air frais à l’intérieur de la chambre ou encore des climatiseurs portatifs.

Il y a des CHSLD qui ne peuvent pas prendre une surcharge de courant électrique. Mais dans certains endroits, où c’est un peu plus récent, on peut avoir des climatiseurs portatifs dans les chambres. Les résidents peuvent s’en procurer à leurs frais.

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

On arrive avec des solutions qui vont faire en sorte qu’on va user d’un peu plus d’habileté, mais je ne peux pas promettre que tout sera réglé du jour au lendemain. Ça, c’est impossible, a-t-elle ajouté.

François Legault et Marguerite Blais parlent en conférence de presse.

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, en compagnie du premier ministre, François Legault.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Des records à l'horizon

Selon les prévisions actuelles d’Environnement Canada, des records devraient tomber au cours des prochaines heures, comme à Québec, où le mercure devrait dépasser la barrière des 30 °C, mardi.

Ce cap n’a jamais été franchi un 26 mai dans la capitale depuis l’installation de la station météorologique de l’aéroport Jean-Lesage, en 1943. Le record actuel est de 29,4 °C, établi en 1953.

À Montréal, le record de 34,4 °C établi le 26 mai 2010 devrait tenir le coup, mais le mercure indiquera tout de même plus de 32 °C mardi.

Un record pourrait par contre être établi dans la métropole mercredi, alors que le mercure grimpera à nouveau au-dessus des 32 °C. Or, le 27 mai le plus chaud à Montréal était en 1978, avec une température de 30,4 °C.

Un enfant dans les fontaines des Jardins de l'hôtel de ville de Québec

Un enfant dans les fontaines des Jardins de l'hôtel de ville de Québec

Photo : Radio-Canada / Véronica Lê-Huu

Partout dans le sud du Québec

Des températures caniculaires seront d’ailleurs enregistrées un peu partout dans le sud du Québec entre mardi et jeudi. Notamment dans les régions de la vallée du Saint-Laurent, de l’Outaouais, de l’Estrie et de la Beauce. L'indice humidex pourrait atteindre 40 dans ces régions au cours des après-midi de mardi et mercredi.

Record de chaleur à Québec (station de l’aéroport Jean-Lesage, depuis 1943)

  • 29,4 °C, 26 mai 1951
  • 32 °C, 27 mai 1978
  • 32,8 °C, 28 mai 1960

Montréal (station de l’aéroport Montréal-Trudeau, depuis 1942)

  • 34,7 °C, 26 mai 2010
  • 30,4 °C, 27 mai 1978
  • 31 °C, 28 mai 1978

Une canicule?

Le Québec est considéré comme en canicule si le mercure dépasse la barrière des 30 °C trois journées consécutives, ce qui pourrait bien être le cas dans plusieurs régions de la province, selon les prévisions actuelles.

Il s’agirait alors d’une des canicules les plus hâtives de l’histoire du Québec. En 1977, Montréal avait franchi le cap des 30 °C trois journées consécutives, entre les 21 et 23 mai.

Cette vague de chaleur s’arrêtera vendredi, avec des averses dans les régions du sud du Québec, où 15 mm de pluie sont attendus par endroit.

Cas de COVID-19 chez Environnement Canada

Les météorologues d’Environnement Canada ne sont par ailleurs pas disponibles pour commenter en raison de la pandémie de COVID-19. Il y a quelques jours, les bureaux d'Environnement et Changement climatique Canada ont été fermés pour 14 jours après la confirmation de 5 cas parmi les employés.

Avec la collaboration de Stéphane Bordeleau et Mireille Roberge, de Première heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Conditions météorologiques

Environnement