•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : ce qu'il faut savoir aujourd'hui en Abitibi-Témiscamingue

Une femme porte un masque et une tenue de soignant.

Selon les données du CISSS-AT dimanche, 164 cas confirmés de COVID-19. Aussi, 150 personnes sont rétablies.

Photo : iStock

Radio-Canada

En date du 24 mai, l’Abitibi-Témiscamingue compte parmi les régions les moins touchées du Québec.

Au cours de la dernière semaine, deux nouveaux cas ont été répertoriés, selon le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamigue, CISSS-AT, et ce trois semaines après l’ouverture des commerces.

Trois semaines après l'ouverture des commerces dans la région, la situation est toujours stable. Seulement deux nouveaux cas ont été répertoriés au cours de la dernière semaine, selon le CISSS-AT.

Les édifices municipaux seront à nouveau accessibles au public aujourd’hui à Val-d’Or. La municipalité fournit des masques aux employés.

À Rouyn-Noranda, les employés retournent progressivement dans les bureaux de la Ville. Une procédure sur l'utilisation des masques par les employés qui interagissent avec le public sera aussi mise en place.

Selon les données du CISSS-AT dimanche, 164 cas confirmés de COVID-19. Aussi, 150 personnes sont rétablies.

La province enregistrait dimanche un total de 47 411 cas confirmés et 3984 décès.

Une oeuvre ne passe pas inaperçue

Des morceaux de bois de toutes sortes de couleurs ont été plantés aux abords du Sentier polyvalent Osisko à Rouyn-Noranda. Les instigateurs du projet souhaitent rester discrets. Les mots relaxe, sourire, je t’aime, seront déplacés dans la Ville pour embellir la journée de ceux qui croisent l’oeuvre.

Des producteurs laitiers durement touchés

La crise sanitaire a un impact majeur sur les producteurs laitiers de l’Abitibi-Témiscamingue. Les demandes de lait ont diminué. Le président des Producteurs de lait de la région, Gabriel Rancourt, affirme que plusieurs producteurs ont vu leurs revenus fondre comme neige au soleil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Coronavirus