•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Toronto s'excuse de ne pas avoir porté de masque

John Tory a abaissé son masque alors qu'il parle à quelqu'un.

Le maire de Toronto John Tory s'est excusé de ne pas avoir porté son masque samedi dans un parc, où il était allé pour convaincre les jeunes de pratiquer la distanciation physique.

Photo : Twitter/Dani Elwell

Radio-Canada

Le maire de Toronto, John Tory, fait son mea culpa après avoir abaissé son masque dans un parc alors qu'il tentait de sensibiliser des milliers de jeunes qui s'y étaient rassemblés à l'importance de la distanciation physique.

Les photos du parc Trinity Bellwoods bondé par beau temps samedi ont fait les manchettes un peu partout au pays et ont suscité les critiques notamment du premier ministre ontarien Doug Ford.

Le taux d'infection à la COVID-19 en Ontario est en hausse.

Beaucoup de gens dans le parc Trinity Bellwoods par une belle journée.

Le parc Trinity-Bellwoods de Toronto, samedi.

Photo : Dre Eileen de Villa/Twitter

Le maire Tory explique qu'il s'est rendu dans le parc Trinity Bellwoods pour voir pourquoi les résidents ne respectaient pas la consigne de distanciation physique.

Toutefois, une fois sur place, il était très difficile de garder ses distances, dit-il, à cause de la foule. Le maire ajoute qu'il portait un masque en entrant dans le parc, mais il admet l'avoir abaissé pour parler à des résidents.

Après que des photos de lui, masque abaissé, eurent circulé dans les médias sociaux, il a présenté des excuses dimanche soir.

Je veux m'excuser pour mon comportement. En tant que leader de la ville, je sais que je dois montrer un meilleur exemple.

John Tory, maire de Toronto

Le maire Tory souligne que le coronavirus ne touche pas seulement les aînés, le quart des nouveaux cas en Ontario ayant 40 ans et moins.

Plus de surveillance

En dépit de la foule, les agents municipaux ont remis seulement quatre contraventions samedi au parc Trinity Bellwoods.

Selon le porte-parole de la Ville Brad Ross, il aurait été irréaliste de tenter de faire respecter les règles en matière de distanciation physique, alors qu'il y avait autant de personnes dans le parc.

Dimanche, la Ville de Toronto avait presque triplé son nombre d'agents, de 10 à 28.

Les contrevenants s'exposent à une amende pouvant atteindre 5000 $.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Société