•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vivre de son art en temps de pandémie

Une musicienne offre un concert dans un jardin.

Les spectateurs étaient très attentifs.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour la violoniste Jessy Dubé, le fait de se produire dans une salle de spectacles n’a rien d’inhabituel. Or, la crise du coronavirus l’a obligée à changer de décor.

Dimanche après-midi, cette artiste a offert une prestation dans la cour d’une demeure de Jonquière.

Mme Dubé a raconté que ce concert intime et personnalisé s’est déroulé dans un contexte festif.

C’était une dame qui célébrait son anniversaire et qui voulait quelque chose de particulier pour souligner ça, a résumé la musicienne.

Jessy Dubé a précisé qu’elle a joué devant la femme en question et quelques-uns de ses proches.

Ça a été très apprécié, a constaté Mme Dubé.

Cette dernière était contente d’avoir l’occasion de reprendre son archet et son instrument, car elle n’avait pas eu l’occasion de se produire devant un public depuis le 12 mars.

Jessy Dubé a la ferme intention de répéter l’expérience maintenant que les petits rassemblements extérieurs sont permis.

D’ailleurs, elle a soutenu que son idée de proposer des concerts directement dans les jardins des gens fait son chemin petit à petit dans les esprits des mélomanes et que son agenda commence donc à se remplir.

Sur la base d’un reportage de Flavie Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Musique