•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième spectacle virtuel et résilience pour le Festival de Petite-Vallée

Des bâtiments du village de Petite-Vallée vus de haut.

Petite-Vallée (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel-Félix Tremblay

Le 38e Festival en chanson de Petite-Vallée a peut-être été reporté à 2021, mais l'équipe ne baisse pas les bras et fait parler d’elle. Samedi, elle offrait un spectacle virtuel pour une deuxième fois, après le karaoké virtuel présenté début avril.

Selon le directeur général et artistique du festival, Alan Côté, environ 400 personnes ont regardé le spectacle en direct et de façon soutenue. Mais comme il peut être vu en différé, Facebook recensait 7500 visionnements et 17 000 personnes atteintes dimanche matin.

Les spectateurs ont eu droit à des prestations de Michel Rivard, Daniel Boucher, Louis-Jean Cormier avec ses enfants, Émile Proulx-Cloutier et Guillaume Arsenault, entre autres, dans une ambiance intime et empreinte de simplicité.

C’est le genre de soirées familiales qu’on présente au festival, souligne Alan Côté.

Daniel Boucher chante et s'accompagne à la guitare.

Parmi les artistes du spectacle virtuel : Daniel Boucher

Photo : capture d'écran Facebook Show virtuel

Selon lui, les habitués du festival trouvent un certain réconfort dans ces spectacles virtuels en ces temps de confinement.

Ça fait beaucoup de bien à nos festivaliers, estime le directeur. C’est beaucoup pour eux qu’on le fait, les fidèles, les abonnés, c’est eux qui nous remercient beaucoup et évidemment les personnes âgées qui font aussi partie de notre clientèle et qui souffrent plus de l’isolement.

Alan Côté tient à préciser que les artistes sont rémunérés pour leurs prestations.

Alan Côté donne une entrevue devant des affiches du Festival en chansons de Petite-Vallée.

Le directeur artistique du Festival en chanson de Petite-Vallée, Alan Côté (archives)

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Signe que l'organisation du Festival demeure résiliente, comme elle l'a montré après avoir fait face à deux incendies, elle mène diverses initiatives, notamment un balado intitulé Dialogue en sol standard enregistré en plein cœur du Festival en chanson.

Et ce n'est pas tout. On a d’autres projets pour raconter notre histoire et se doter d’outils qui nous serviront pour la suite des choses, mentionne Alan Côté.

D’autres prestations sous différentes formes sont aussi en cours d’élaboration. Il faut rester actifs et ça donne du travail à notre équipe. On va aussi essayer de faire travailler nos saisonniers, indique-t-il.

On continue d’avancer. Ça nous donne des projets et ça nous fait du bien.

Alan Côté, directeur général et artistique

Par ailleurs, les adolescents et les jeunes adultes pourront s’inscrire à un camp virtuel appelé Camp finement numérique, s’adressant aux interprètes et aux auteurs-compositeurs-interprètes.

La campagne de financement pour le Fonds Dan-Gaudreau est aussi en marche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !