•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appel à climatiser toutes les résidences pour personnes âgées

Une femme âgée assise à côté de son déambulateur.

Une bulle de chaleur devrait frapper le Québec la semaine prochaine.

Photo : Getty Images

À la crise sanitaire qui frappe les résidences pour personnes âgées au Québec, s’ajoutera du temps chaud cette semaine. Le Conseil pour la protection des malades exige que le gouvernement installe l’air climatisé ou un système de ventilation dans toutes les chambres de résidents. Quitte à aller devant les tribunaux.

Cela fait dix ans que la situation est préoccupante et elle ne cesse de croître avec les changements climatiques, indiquait Paul Brunet, le président-directeur général du Conseil pour la protection des malades, lors d’une entrevue à RDI, dimanche.

Selon lui, le gouvernement doit absolument se lancer dans des travaux considérables pour pouvoir permettre à tous les résidents de profiter de conditions de vie optimales dans leur chambre.

Paul Brunet en entrevue dans le centre de l'information de Radio-Canada.

Paul Brunet compte forcer le gouvernement à installer l'air climatisé dans tous les CHSLD.

Photo : Radio-Canada

Nous allons demander à la cour de forcer la main du gouvernement pour que désormais nos personnes qui résident en CHSLD soient confortables. Une procédure sera signifiée aux parties, a-t-il encore dit.

M. Brunet assure qu’il est assez facile d’installer rapidement la climatisation dans les logements ou encore un système de ventilation capable de rafraîchir l’air. Il prône également une gratuité de ce service, dénonçant le fait que beaucoup de résidents doivent payer un supplément pour bénéficier d’un air frais dans leur chambre.

Ça peut se faire très rapidement. Nous avons parlé à des experts, c’est très facile d’abaisser la température d’un édifice au complet, on n’a pas besoin de faire tomber des murs. On peut rafraîchir des lieux très rapidement si on le veut.

Paul Brunet, président-directeur général du Conseil pour la protection des malades

Il propose par exemple l’installation de conduites d’air dans les corridors.

Les années précédentes, les résidents qui n'avaient pas d'air climatisé étaient déplacés dans des endroits plus frais. Mais la pandémie de COVID-19 compliquera désormais cette manœuvre.

En entrevue à RDI, dimanche, la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, a précisé que le gouvernement avait mis sur pied un comité de travail dès l'élection de la CAQ.

François Legault et Marguerite Blais parlent en conférence de presse.

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, estime que ce n'est pas aussi simple d'installer l'air climatisé dans toutes les résidences qui, parfois, sont très vétustes.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

On est en train de travailler. D'ici très peu de jours, on va vous arriver avec des réponses plus détaillées, a-t-elle martelé, sans toutefois préciser concrètement qu’elles étaient les mesures à venir ou envisagées.

La ministre, contrairement à M. Brunet, estime qu’il est très difficile d’installer la climatisation dans toutes les résidences du Québec en si peu de temps.

Une bulle de chaleur devrait toucher la province dès mardi, avec des températures minimales de 30 degrés Celsius, et ce, pour trois jours.

Des visiteurs regardent une patiente par la fenêtre du CHSLD Éloria-Lepage à Montréal.

Avec la pandémie, il sera difficile de déplacer les résidents dans un endroit plus frais que leur chambre.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Nous avons hérité d’établissements extrêmement vétustes où c’est difficile, d’un point de vue électrique, de tout climatiser, a-t-elle expliqué.

Je ne veux pas trop créer d’espoir, on ne pourra pas régler à 100 % les problèmes. Ce n’est pas une question d’argent, c’est une question d’être capable au niveau de la structure pour prendre cette surcharge d’électricité.

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés

Selon la ministre, le tiers des chambres sont actuellement climatisées au Québec.

Par ailleurs, elle attend un rapport de l'Institut national de la santé publique du Québec qui va porter sur les risques de propagation du virus associés à la ventilation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !