•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie en N.-É. : plus de 50 hectares incendiés et 520 maisons évacuées

Pour l'instant, le feu n'est contenu qu'à 60 % et de forts vents pourraient compliquer la situation.

Une fumée au dessus de la forêt.

La fumée du feu de samedi à West Porters Lake peut être observée à quelques kilomètres au nord de Porters Lake, N.-É.

Photo : Avec la gracieuseté de / Kathy Gardiner

Radio-Canada

Dans un point de presse tenu samedi, les autorités de la Nouvelle-Écosse affirment que l’incendie qui fait rage près de Porters Lake depuis hier atteint maintenant plus de 50 hectares.

Selon David Steeves, porte-parole du ministère des Terres et des Forêts (qui dirige les opérations sur les lieux de l'incendie), les pompiers ont réussi à contenir jusqu’à 60 % du feu, qui brûle depuis samedi.

On considère toujours le feu de forêt comme hors de contrôle, puisque le vent en provenance de l’ouest pousse les flammes à prendre la direction des lieux habités.

Nous serons ici jusqu’à ce que n’ayons plus besoin d’y être. Nous allons garder les gens en sécurité, a dit David Steeve lors du point de presse, en demandant aux gens de ne pas succomber à la panique.

Ce sont plus de 523 résidences du secteur de Porters Lake qui ont dû être évacuées. On compte 83 équipes qui patrouillent les secteurs à pieds pour s’assurer que personne ne soit en danger.

Des équipes habillées en orange se préparent pour un mouvement.

Des équipes se préparent pour les évacuations.

Photo : (CBC/Jeorge Sadi)

Le gouvernement du Canada a diffusé un avis sur la qualité de l'air pour la région de Porters Lake : La fumée rend la qualité de l'air mauvaise et réduit la visibilité. On prévoit ou observe déjà la présence de fumée, peut-on lire.

[L'incendie] produit de la fumée et une qualité de l'air réduite près de la surface. Les vents légers de l'ouest ce matin deviendront du sud-ouest de 20 km/h cet après-midi et feront probablement dériver le panache de fumée plus tard dans la journée.

Un hélicoptère survole l'incendie.

Un incendie en Nouvelle-Écosse.

Photo :  CBC

C’est du travail difficile et épuisant, mais les pompiers travaillent fort pour contrôler l’incendie [...] ça va quand même bien pour nous, indique le porte-parole.Grace et Charles Whitford ont été parmi les premiers habitants à qui l'on a demandé de partir samedi après-midi, dans le cadre du premier ordre d'évacuation d'environ 170 maisons, le long de West Porters Lake Road.C'était effrayant, raconte Grace Whitford dimanche, lorsque le couple s'est arrêté au centre de fortune pour les évacués, installé à Lake Echo.Charles Whitford a vu de la fumée pour la première fois vers 12 h 30 samedi, et dans les 20 minutes qui ont suivi, la GRC a frappé à leur porte pour dire qu'ils devaient partir immédiatement.

Un hélicoptère se prépare à partir.

Les autorités de la Nouvelle-Écosse combattent toujours l’incendie dimanche.

Photo :  CBC

Comme le veut la pratique, toutes les équipes ont dû être retirées de la lutte active contre l'incendie vers 21 h samedi. Selon M. Steeves, le gel de la nuit a été bénéfique et la croissance de l’incendie a été minime.

La Croix-Rouge prête à aider

Dan Bedell, porte-parole de la Croix-Rouge au Canada atlantique, indique dimanche que l'agence est en contact avec le bureau de gestion des urgences de la province, mais qu'elle n'a pas encore été sollicitée pour aider les personnes évacuées.

On lui a dit que tous ceux qui ont été forcés de quitter leur maison jusqu'à présent ont un endroit où rester avec des parents ou des amis.

Si leur aide est finalement demandée, M. Bedell indique qu'ils peuvent gérer un abri avec des lits de camp, des couvertures et du personnel 24 heures sur 24 ou organiser d'autres hébergements dans des hôtels.

Un sale feu

David Steeves souligne que le temps de combustion maximale d’un feu est généralement autour de midi lorsque l'humidité baisse, mais le feu peut changer radicalement et rapidement selon les conditions météorologiques.

Il indique que jusqu'à présent le feu de broussailles était imprévisible, expliquant qu'il « sautillait », brûlant certains endroits, en laissant des zones non touchées qui pourraient potentiellement rebrûler.

Deux pompiers et un camion de pompiers près d'un coucher de soleil.

Des pompiers dans la région de Porters Lake, samedi soir.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Blanchet

Deux hélicoptères, deux voitures de pompiers et cinq camions-citernes sont également sur place. Dans une mise à jour faite dimanche matin, le chef du district des pompiers d’Halifax, Brad Connors, a déclaré que deux équipes de pompiers d’Halifax avaient patrouillé dans la région toute la nuit.

Il a également expliqué que le service d'incendie d’Halifax avait son drone en vol pour cartographier les différents points chauds, afin que le commandant puisse prendre ces informations et se concentrer sur certaines zones dimanche.

Deux incendies depuis vendredi

Par ailleurs, un autre incendie, situé cette fois près de Chester Grant, a éclaté vendredi soir, et sa superficie était estimée à plus de 27 hectares lorsque les équipes ont dû suspendre leurs efforts de lutte contre les incendies pour la nuit.

L'incendie au loin, photographié d'un hélicoptère.

On estime l'incendie à plus de 27 hectares.

Photo : Ministère des Terres et des Forêts, Nouvelle-Écosse

Un porte-parole du ministère des Terres et des Forêts de la Nouvelle-Écosse a indiqué que le feu avait commencé vers 16 h 30, vendredi.

Quelque 20 services d'incendie et 2 hélicoptères ont lutté contre l'incendie vendredi, et 14 équipes étaient sur place samedi.

Samedi matin, la progression du feu s'est ralentie au point qu'il n'y avait plus de flammes vives, et que seuls quelques endroits ont dû être éteints.

Personne n'a été évacué vendredi, mais le représentant du ministère a indiqué dans un courriel que deux structures non identifiées avaient été détruites.

Vendredi, la GRC de la Nouvelle-Écosse avait fermé temporairement l'autoroute 12 près de Chester Grant en direction sud, à la hauteur de Rafuse Road. Elle est depuis rouverte.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Incendie